Développement durable

| Développement durable

Le recyclage du polyurethane : où en sommes nous?

Il existe des grandes familles de polyuréthane :
  • les non-mousses qui sont difficilement collectables et purifiables (revêtements de peintures, adhésifs, mastics et colles pour lesquels il n'y a pas de technologie de recyclage)
  • les mousses (souples ou rigides). Ces dernières sont plus intéressantes pour le développement d'une filière de recyclage.
L'ademe diffuse un guide sur l'état de l'art du recyclage du polyuréthane.
Il existe des grandes familles de polyuréthane :
  • les non-mousses qui sont difficilement collectables et purifiables (revêtements de peintures, adhésifs, mastics et colles pour lesquels il n'y a pas de technologie de recyclage)
  • les mousses (souples ou rigides). Ces dernières sont plus intéressantes pour le développement d'une filière de recyclage.

Le gisement potentiel collectable de polyuréthane était estimé, en 2011, à 210 kt notamment dans l'ameublement et la literie (93 kt) l'automobile (70 kt) et l'électroménager (11 kt). Les débouchés actuels, estimés à 3 kt, ne permettent pas d'écouler ce gisement potentiel.

Plusieurs techniques de recyclage ont été identifiées :
  • le recyclage chimique qui regroupe la glycolyse, l'hydrolyse, l'aminolyse et les procédés thermochimiques
  • le recyclage mécanique avec notamment l'agglomération, le broyage et pulvérisation, le moulage par compression et la pression adhésive.
Imprimer
Articles similaires