Droit des affaires Financement

| Droit des affaires Financement

Industrialisation de nouveaux produits : Bpifrance lance le PIPC

Bpifrance lance le prêt à l'industrialisation des projets issus des Pôles de Compétitivité (PIPC).

En consacrant une enveloppe de 100 millions d’euros de prêts, Bpifrance souhaite favoriser la mise sur le marché des résultats de recherche. Le PIPC permettra ainsi de d’accélérer l’industrialisation et la commercialisation de produits, services et procédés directement issus des résultats de projets soutenus par les pôles de compétitivités.
Louis Gallois, Commissaire général à l’Investissement, et Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, ont lancé le Prêt à l’Industrialisation des projets issus des Pôles de Compétitivité (PIPC). Conçu, géré et distribué par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), le PIPC est destiné à des PME et des ETI ayant participé à un projet de R&D collaboratif achevé, labellisé par un pôle et financé par l’Etat.

Ce prêt bonifié s’inscrit également dans le cadre du pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi.


 

Le PIPC




Le PIPC est destiné à des PME et des ETI ayant participé à un projet de R&D collaboratif achevé, labellisé par un pôle et financé par l’Etat.
Prêt bonifié d’un montant compris entre 0,5 et 5 millions d’euros, remboursable sur 7 ans, il bénéficie d’un différé de 2 ans du remboursement en capital.
Le PIPC finance des dépenses matérielles et immatérielles aval à un projet de R&D achevé, permettant d’aboutir à l’industrialisation et la commercialisation d’un produit, procédé ou service innovant (y compris des dépenses de marketing, design, études de marché, lancement, etc.).

Il sera mis en place sous condition d’un cofinancement privé au moins équivalent, conformément à la doctrine de Bpifrance.

Le PIPC, lancé dans le cadre de la nouvelle phase de la politique des pôles de compétitivité, traduit la volonté du Gouvernement de renforcer les retombées économiques de la R&D sur le territoire national, en favorisant le
passage de « l’usine à projets » à « l’usine à produits d’avenir ».

Il vient également enrichir l’offre déployée par Bpifrance, visant à soutenir et accompagner les entreprises françaises, PME et ETI, dans leur stratégie d’innovation, nécessaire pour gagner ou maintenir leurs avantages compétitifs.

Source : Bpifrance
Imprimer
Articles similaires