Droit des affaires Financement

| Droit des affaires Financement

Comment suivre la sous-traitance à la LETTRE !

Le numéro 0 de la lettre du Cenast, instance qui regroupe la sous-traitance industrielle et à laquelle la Fédération de la Plasturgie et des Composites participe au nom du Corist, vient de paraître. C’est désormais la « voix de la sous-traitance ».
Cosertec (FIM), le CORIST (Plasturgie), le SNESE (Electronique), la Fédération Forges Fonderies et le réseau des CCI, membres du Centre National de la Sous-traitance (CENAST), veulent davantage faire entendre la voix de la sous-traitance et veiller à ce que les textes législatifs mis en œuvre génèrent des retombées positives pour les entreprises. Aussi a-t-il été décidé de publier la « Lettre de la sous-traitance industrielle » dont le numéro 0 est paru au mois de juin 2015.

Ce premier volet traite notamment des principaux éléments de conjoncture, du niveau des indicateurs économiques et des leviers susceptibles d’activer la reprise industrielle (source : GFI et Coe-Rexecode) ; de l’actualité règlement notamment à propos de l’encadrement des délais de paiement modifié dans le projet de loi « Macron » et du rappel sur les modalités de l’ « attestation de vigilance » dans les relations donneurs d’ordre / sous-traitants ; de l’actualité métiers, filières et marchés, etc.

Rappelons que le Centre National de la Sous-traitance (CENAST) est une association pour la promotion et la défense des entreprises de sous-traitance industrielle. Sous la Présidence de Bruno de Chaisemartin, le CENAST alerte les pouvoirs publics sur les évolutions législatives pouvant nuire au développement des entreprises et défend la mise en place d’un cadre favorisant des relations commerciales équilibrées entre donneurs d’ordre et sous-traitants. Il dénonce en outre les pratiques abusives dans les relations inter-entreprises.

Nous vous invitons à nous faire part de votre souhait de recevoir cette « Lettre de la sous-traitance » et nous attendons vos réactions à la lecture de ce premier numéro.

Contact : Thierry CHARLES
Imprimer
Articles similaires