Economie

| Economie

Conjoncture : la fin d'année reste incertaine et peu dynamique

Les différents indicateurs de l’Observatoire Economique de la plasturgie pour le mois d’octobre témoignent de manière générale d’une stabilité de l’activité par rapport au mois de septembre. Le niveau d’activité se stabilise en comparaison annuelle, une légère détérioration par rapport au mois précédent.
Davantage de dirigeants déclarent une baisse des effectifs, et les prévisions pour les prochains mois confirment cette tendance. Le contexte économico-politique actuel (nombre record de liquidation d’entreprises & les tensions fiscales) ne permet pas aux dirigeants d’avoir une bonne visibilité pour la fin de l’année fiscale.


Force est de constater que le pessimisme est bel et bien de retour après l’optimisme éphémère de l’été 2013. De nombreux marchés viennent alimenter cette inquiétude pour les semaines à venir : l’automobile, le BTP et l’emballage agroalimentaire. De manière plus générale, selon Xerfi Previsis (novembre 2013) l’industrie manufacturière connaît un redressement hésitant où cette lenteur s’explique par le manque de tonus de la demande intérieure.

Deux éléments retiennent l’attention ce mois-ci : d’une part la baisse du prix des matières plastiques détend légèrement les taux de marge, et d’autre part les prévisions d’activité tirent vers le bas. Ainsi, la fin de l’année 2013 semble floue pour la majorité des plasturgistes, bien que la situation tende vers une certaine stabilité.

Plus plus d'informations, contactez Sandrine ALNET
Imprimer
Articles similaires