Economie

| Economie

Des signes de reprise encore trop timides pour éclaircir l'horizon

Plusieurs indicateurs de l’Observatoire Economique pour le mois de septembre  traduisent une reprise d’activité. Pour la première fois depuis plus d’un an, l’activité se stabilise en comparaison annuelle. Cependant tout cela est à nuancer avec la fin de l’été et la reprise logique d’activité. D’ailleurs les prévisions  des dirigeants sur le prochain mois témoignent d’un net manque de visibilité, voire d’une activité à la baisse.
Ainsi l’élan d’optimisme pourrait perdre de la vitesse, même si certains marchés continuent de l’alimenter (emballage agroalimentaire, emballage cosmétique/parfumerie, pièces industrielles et l’automobile).

La stabilisation de l’emploi progresse sans pour autant véritablement s’affirmer. Depuis le mois de mai 2013 cette stabilité s’installe mais cache des disparités de situations. Ainsi, si une large majorité d’entreprises reste à effectif constant, certaines doivent réduire la main d’œuvre pour l’ajuster à leur baisse d’activité et d’autres cherchent à recruter avec plus ou moins de difficultés.

Toutefois, si les indicateurs font état d’une dynamique positive, la situation financière des plasturgistes reste en berne : baisse des perspectives d’investissement, contraction du taux de marge lié à une hausse du prix des matières de commodité.

Les résultats de l’Observatoire Economique pour le mois d’octobre 2013 seront importants pour confirmer un changement de tendance et aussi parce que les prix des matières plastiques ont baissé sur ce mois, ce qui pourrait détendre les taux de marge.

Pour plus d'informations, contacter Sandrine ALNET, service Intelligence Economique.
 
Imprimer
Articles similaires