Economie

| Economie

Mars et ça repart ?

La Commission Européenne vient de publier des estimations de croissance pour la zone euro à +1.5% pour 2015, revues à la hausse grâce aux facteurs exogènes du pétrole, de l’euro moins cher, et du Quantitative Easing de la BCE. Ce regain de croissance et compétitivité survient alors que l’économie mondiale tend à se recentrer autour des grandes régions économiques et que les pays émergents s’essoufflent.
Catégorie verouillée Ce contenu est réservé aux membres d'Allizé-Plasturgie
Vous êtes adhérent ? Connectez-vous pour lire l'article :