Economie

| Economie

Un mois de mai qui rafraîchit les ardeurs haussières du marché

La reprise de l’activité est restée modeste en Europe au printemps 2014. Ainsi, après un premier trimestre en progrès, l’INSEE prévoit que l’industrie française se dirige vers une faible croissance pour le second trimestre (+0.4 %), puis une quasi-stagnation au second semestre (+0.1 % par trimestre). L’Observatoire Economique pour le mois de mai confirme cette idée d’activité qui patine : au-delà des effets d’un mois de mai tronqué par les nombreux jours de congés, le marché semble se tendre de nouveau. Ainsi, près de la moitié des répondants déclare une baisse d’activité par rapport à avril.
Catégorie verouillée Ce contenu est réservé aux membres d'Allizé-Plasturgie
Vous êtes adhérent ? Connectez-vous pour lire l'article :