Economie

| Economie

Les pratiques de veille dans l’industrie de la plasturgie

Chaque jour, les adhérents d’Allizé-Plasturgie reçoivent une alerte de veille sur les informations nationales et internationales concernant la plasturgie : matières premières, moules et outillages, machines, actualités des transformateurs, recyclage, etc. Après plus d’un an de fonctionnement, les équipes du service d’Intelligence Economique ont souhaité réaliser une enquête pour avoir un retour des industriels sur ce service. Résultat : un taux de satisfaction de 96% et des enseignements sur l’évolution des usages de veille dans la filière plasturgie.

 

Le mode de lecture de l'alerte de veille


Les lecteurs de l’alerte de veille sont très assidus, la grande majorité la consulte tous les jours ou presque. Les répondants sont dans l’ensemble très satisfaits, les informations de l’alerte de veille sont très utilisées, une majorité de lecteurs transfère certains articles à des collaborateurs en interne. Les résumés sont appréciés ainsi que la variété des sources (NB : la veille s’effectue à partir de la surveillance continue de plus de 500 sites Internet à travers le monde). Même si l’alerte est dense puisqu’elle contient une dizaine d’articles par jours, les lecteurs ne souhaitent pas recevoir un contenu plus court et préfèrent parcourir les titres pour piocher les sujets qui les intéressent.

 

 

L’alerte veille, seule source d’information


Pour beaucoup, l’alerte de veille d’Allizé-Plasturgie constitue la source d’information principale : 82% des répondants déclarent même ne pas recevoir d’autres newsletters numériques ! Si ce chiffre est encourageant pour les équipes d’Allizé-Plasturgie, il montre aussi que les démarches de veille structurées sont encore très peu développées dans la filière. Les processus de veille proactifs restent minoritaires et, quand ils existent, ils sont le plus souvent isolés. Rares sont les entreprises qui sont allées jusqu’à mettre en œuvre une démarche collaborative, régulière et structurée.

Ainsi, les abonnements papiers couplés à l’utilisation de moteurs de recherche Internet restent les deux principaux supports de recherche d’information des entreprises de la filière plasturgie. L’utilisation d’outils de veille automatisés reste anecdotique, y compris l’agrégation de flux RSS qui sont largement méconnus.

 

Aller plus loin dans une démarche de veille


La masse d’informations disponible via Internet reste donc sous exploitée par les entreprises de la filière qui n’ont qu’un suivi rudimentaire de leurs clients, fournisseurs, concurrents ou encore des brevets et tendances sur leurs marchés. Pourtant, une majorité des plasturgistes déclare vouloir aller plus loin dans leurs démarches de veille. Ils ont donc conscience que, dans un contexte mondialisé, sur des marchés en constants changements et avec une évolution généralisée des productions françaises vers la valeur ajoutée, le suivi de son environnement et son anticipation deviennent indispensables. Les difficultés de mise en œuvre proviennent à la fois d’un manque de moyens (financiers et humains) et de méthode.

 

Veille personnalisée


Les équipes du service d’Intelligence Economique d’Allizé-Plasturgie sont à votre disposition pour vous aider dans vos besoins en collecte et analyse d’informations. Parmi les outils mis en place, un service de veille sur mesure permet notamment de bénéficier des logiciels et méthodes parmi les plus aboutis du marché avec un investissement accessible aux PME (à la fois en temps et en moyen financier).

Contact :
Sandrine ALNET
Service Intelligence Economique
Tel : +33 (0)4 26 68 28 50

 
Imprimer
Articles similaires