Economie

| Economie

Baromètre des Matières Plastiques : en mai, les producteurs concèdent enfin des baisses de prix

Les prix européens des plastiques ont commencé leur chute à la mi-avril. Si la plupart des plasturgistes sont soulagés malgré la subsistance de difficultés d’approvisionnement, les marchés de certains matériaux vivent actuellement une situation dramatique. La Fédération de la Plasturgie et des Composites vous propose de faire le point dans le prochain BMP.
 

Polyéthylène et polypropylène : de légères variations à la baisse pour apaiser le marché




Pour les PEBD, force est de constater que le rollover sur les coûts de l’éthylène n’a pas été entièrement reporté sur leurs prix. La demande et l’offre semblent avoir retrouvé leur équilibre, ce qui empêche les producteurs de faire levier sur les prix. En effet, les acheteurs profitent de leurs stocks généralement bien remplis à cette époque de l’année pour ne passer des commandes que lorsque les prix sont intéressants. A cela s’ajoutent quelques offres spot alléchantes qui tirent légèrement les prix vers le bas, et ce malgré tous les efforts des pétrochimistes.

La faiblesse du marché n’a pas épargné les PEHD : les prix des grades pour l’injection auraient chuté de 30 euros/tonne environ, contre seulement 10 euros/tonne pour les films. La disponibilité des premiers est en effet plus large, en partie grâce aux importations motivées par des prix européens assez élevés.

Le marché européen du PP n’a pas non plus échappé à la tendance baissière des prix des polyoléfines. Les homopolymères subissent toutefois une pression plus importante que les copolymères. En effet, les disponibilités pour ces derniers sont moins importantes.  La météo explique notamment une baisse de la demande des acheteurs : les européens n’ont pas le goût d’acheter des produits saisonniers et entraînent une chute de la production des emballages agroalimentaires.

Les prix de ces matières devraient donc continuer à chuter légèrement au mois de juin. En effet, les vacances se rapprochent et sont devancées par des jours fériés et autres congés partout en Europe. Les producteurs seront sans doute encouragés à déstocker, comme ils le font habituellement. La fin des cycles de maintenance se fera également sentir.

 

Dérivés du styrène : des chutes de prix en cascade(s)




A chaque fois que les références des contrats sur le styrène plongent, les prix de ses dérivés suivent. Les baisses observées sont parfois supérieures à 200 euros/tonne.

Les prix des PS devraient donc poursuivre leur baisse tout au long du mois de mai, à moins que le sursaut actuel du styrène ne se transforme en tendance haussière.. Les producteurs s’obstinent cependant à ne pas reporter entièrement la chute des coûts du monomère sur les dérivés. En effet, de nombreux pétrochimistes ne sont toujours pas capables d’assurer leurs livraisons en raison de l’indisponibilité de certains grades. Cet argument n’est cependant pas suffisant pour refuser toute baisse, puisque l’offre est suffisante à l’échelle du continent. Du côté des PS-E, le marché peut s’appuyer sur la demande du bâtiment et sur les graves difficultés d’approvisionnement survenues sur le marché des isolants en polyuréthane. Cette crise pourrait être atténuée par le retour de l'offre de Covestro sur le marché.


La réduction des prix a envoyé un signal fort sur le marché : les acheteurs sont nombreux à passer commande pour refournir leurs stocks. La plupart des achats semblent avoir été réalisés au début du mois de mai, et l’on peut donc s’attendre à une baisse relative de la demande au cours de prochaines semaines. Les vacances ne vont pas tarder à entrer en jeu et déséquilbrer le marché en faveur des acheteurs.
 
La prochaine édition du BMP démarrera le mardi 30 mai prochain et les participants pourront répondre à l’enquête jusqu’au mercredi 7 juin 2017.
 
Le Baromètre des Matières Plastiques comprend :

- le suivi précis des prix des matières premières,
- l'anticipation des mouvements de prix et du niveau de l'offre,
- l'analyse des incidents d'approvisionnement et de livraison.
 
 
Le traitement des résultats assure une totale confidentialité. La synthèse des résultats est adressée aux seuls répondants.
 

Si vous souhaitez vous inscrire à la liste des destinataires du BMP, vous pouvez contacter Bibiane Arnaud-Barbaza
Pour rappel, cette enquête est réservée aux adhérents des syndicats de la Fédération de la Plasturgie et des Composites.


Cet article a été rédigé à l'aide des informations collectées dans le cadre de la veille stratégique du Service Intelligence Economique d'Allizé-Plasturgie.

 
Imprimer
Articles similaires