Economie

| Economie

Baromètre des Matières Plastiques : le spectre du printemps 2015 revient hanter les plasturgistes européens

Les souvenirs du printemps 2015 et des nombreuses Forces Majeures qui l’ont accompagné ne sont jamais bien loin. Les hausses successives de ces derniers mois les font resurgir et laissent craindre des niveaux de prix insoutenables pour les transformateurs. La Fédération de la Plasturgie et des Composites vous propose de faire le point lors du prochain BMP.

Polyéthylène : des producteurs modérément gourmands, mais gourmands malgré tout



Les producteurs européens de PE n’ont jusqu’ici pas réussi à imposer les augmentations de prix qu’ils désirent, mais sont toutefois parvenus à gonfler leurs marges. En effet, la plupart des hausses prix imposées au cours des dernières semaines se sont avérées supérieures à celles des coûts de l’éthylène.  On constate toutefois que les grades PEBD-L produits en Europe ont enregistré des hausses plus importantes que le reste.

La demande se maintient à un niveau normal et certains acheteurs auraient passé des commandes dont le volume est supérieur au niveau habituel. Les fournisseurs n’y ont en revanche pas répondu et l’imminence de la saison des maintenances laisse présager d’une dégradation de la situation.

La hausse du cours de l’éthylène, conjuguée aux cycles de maintenance désormais proches, va créer des tensions additionnelles sur l’offre. Cela signifie qu’obtenir des volumes de matières plus importants que d’habitude sera plus difficile. Les plasturgistes risquent donc de ne pas pouvoir créer des stocks. Cela est d’autant plus vrai que les niveaux de prix du marché européen sont pour l’instant trop bas pour attirer des importations en provenance du reste du monde.
 
 

Polypropylène : pour les producteurs, quand l’appétit va, tout va



Les producteurs européens de polypropylène n’ont presque pas rencontré de difficultés pour reporter l’augmentation des cours du monomère sur leurs prix. Impossible pour les acheteurs de négocier le maintien des prix, même dans le cadre des contrats. L’offre est toutefois loin d’être déficitaire.

Les coûts du monomère ont encore augmenté en mars, ce qui a encouragé les fournisseurs à annoncer des hausses supplémentaires. Les augmentations dépendront cependant du grade,, du volume demandé et des prix pratiqués au cours des semaines précédentes.

Le mois de mars 2017 se caractérise par un grand nombre de jours travaillés et plusieurs sites de production européens sont actuellement fermés. En conséquence, l’offre locale va forcément se resserrer. Les plasturgistes auront sans doute besoin d’assurer des approvisionnements, ce qui risque de tirer la demande vers le haut et donc de jouer contre eux.
 
 

Dérivés du styrène : des augmentations de prix successives difficiles à digérer



La forte hausse des coûts du styrène monomère a catapulté ses dérivés vers d’autres cieux et certains se demandent s’ils redescendront un jour. Les prix des polystyrènes et ABS ont atteint des niveaux records, tandis que les notations sur les PS-E s’en approchent de plus en plus.

On notera que les producteurs, de peur de voir leurs marges diminuer, ont décidé de commander moins de styrène pour réduire leur production. En conséquence, l’offre des dérivés a été considérablement réduite et les prix se sont envolés.

La situation est telle que de nombreux transformateurs voient leur survie menacée. Confrontés à des augmentations de prix à trois chiffres sur l’ABS, et parfois même sur les PS, les acheteurs ont bien du mal à trouver des solutions.
 
La prochaine édition du BMP démarrera le mardi 28 mars prochain et les participants pourront répondre à l’enquête jusqu’au mardi 4 avril 2017.
 
Le Baromètre des Matières Plastiques comprend :
- le suivi précis des prix des matières premières,
- l'anticipation des mouvements de prix et du niveau de l'offre,
- l'analyse des incidents d'approvisionnement et de livraison.

 
 
Le traitement des résultats assure une totale confidentialité. La synthèse des résultats est adressée aux seuls répondants.
 
Vous pouvez consulter d’autres articles sur l’actualité récente des matières problèmes sur ce site, notamment celui sur l’explosion des prix et le communiqué de la Fédération de la Plasturgie et des Composites sur la hausse des prix des styrèniques.

Si vous souhaitez vous inscrire à la liste des destinataires du BMP, vous pouvez contacter Bibiane Arnaud-Barbaza
 
Cet article a été rédigé à l'aide des informations collectées dans le cadre de la veille stratégie du Service Intelligence Economique d'Allizé-Plasturgie.
 
Imprimer
Articles similaires