Economie

| Economie

La faiblesse de la demande pèse sur les prix du PP, et ce malgré plusieurs arrêts de production

Les hausses de prix annoncées début avril par certains producteurs de PP n’ont pas pu se réaliser en raison du manque de vivacité de la demande. L’offre est actuellement suffisante pour répondre aux besoins des plasturgistes, bien que plusieurs arrêts de production aient eu lieu.
Catégorie verouillée Ce contenu est réservé aux membres d'Allizé-Plasturgie
Vous êtes adhérent ? Connectez-vous pour lire l'article :