Social

| Social

Inaptitude : le salarié doit être informé des motifs qui s’opposent à son reclassement avant que la procédure de licenciement ne soit engagée

La cour de cassation confirme le principe selon lequel, dans le cadre d’une procédure d’inaptitude, le salarié doit être informé des motifs qui s’opposent à son reclassement avant que la procédure de licenciement ne soit engagée.
Catégorie verouillée Ce contenu est réservé aux membres d'Allizé-Plasturgie
Vous êtes adhérent ? Connectez-vous pour lire l'article :