Vie de la profession

| Vie de la profession

Les Plasturgistes français, otages de la hausse des prix des matières, lancent un cri d'alarme

Les pratiques que les transformateurs subissent depuis 12 mois de la part fournisseurs de matières et de leurs clients étranglent les Plasturgistes français.Outre des hausses de prix qui vont de 20 à 40 % selon les matières, les PME de la plasturgie sont aussi pénalisées par des ruptures d’approvisionnement et des « cas de force majeure » que leur opposent leurs fournisseurs. D’ailleurs, le nombre et la simultanéité des hausses et de ces cas de « forces majeures » ne manquent pas d’interpeller les Pouvoirs Publics.
Cette situation fragilise fortement les 4000 entreprises de la plasturgie et l’emploi de leurs 140.000 salariés.

C’est pourquoi, la Fédération Française de la Plasturgie et l’Union interrégionale Allizé-Plasturgie, tirent la sonnette d’alarme et déclarent «l’état d’urgence» afin que des mesures soient prises pour mettre fin à de telles pratiques, notamment pour sécuriser l’approvisionnement en matières des entreprises de Plasturgie et obtenir une répercussion des hausses de prix auprès des clients.
Imprimer
Articles similaires