Aller au contenu principal

16 mai 2019

Ateliers matières plastiques recyclées : une dynamique d'échange pour tous les acteurs de la filière

La filière Plasturgie et Composites met la priorité sur l’économie circulaire et plus particulièrement sur l’utilisation des matières plastiques recyclées. Les matières plastiques recyclées sont aujourd’hui considérées comme prioritaire par une intégration croissante dans la production de nouveaux produits et emballages.

L'économie circulaire, c'est produire mieux 

Dans un contexte de croissance de la demande en matières premières, il est essentiel, voir incontournable que les produits mis sur le marché contiennent plus de matières recyclées. Ces mêmes produits doivent répondre à une dynamique d’éco-conception. Si l’on veut mieux produire avec des matières recyclées, il faut créer les conditions et les débouchés pour les matières plastiques recyclées. Pour cela, il faut inciter à une montée en gamme et une différenciation des produits par une meilleure performance environnementale, produire mieux avec moins de solutions non recyclables et incorporer plus de matières recyclées. La profession doit s’engager à utiliser plus de matières plastiques recyclées dans les produits qu’elle met sur les marchés.

Pour ce faire, tout en devant répondre en termes de qualité, de traçabilité et de sécurité, les matières plastiques recyclées doivent continuer à donner accès aux citoyens à des produits sûrs, robustes et conçus pour avoir un impact environnemental des plus réduits. En plus d’être un objectif environnemental, l’éco-conception des produits représente un véritable levier de compétitivité pour la filière plasturgie et composites en France. Pour permettre au consommateur d’avoir les moyens d’une consommation plus responsable, les produits doivent allonger leur durée de vie, être réparables, améliorables et s’inscrire dans l’économie de la fonctionnalité qui est fondée sur la vente d’un usage plutôt que sur la notion de propriété. La boucle ne peut être bouclée que si les produits en fin de vie peuvent être facilement recyclés. Il faut pour cela pouvoir facilement les trier et les revaloriser pour être à nouveau réincorporés dans de nouveaux produits tout en assurant la performance et l’innocuité du nouveau produit généré. Les matières premières recyclées sont des matières premières prêtes à l’emploi par des plasturgistes, en remplacement total ou partiel de résines vierges. Elles sont élaborées par des régénérateurs à partir de déchets plastiques d’origine des ménages et des diverses activités économiques.

L'économie circulaire, l'affaire de tous

La transition vers l’économie circulaire ne peut se faire sans une mobilisation de l’ensemble de la chaine de valeur de la filière. Le concept d’économie circulaire doit intégrer dans le quotidien de l’ensemble des acteurs. Il s’agit de renforcer les synergies entre les entreprises transformatrices, les acteurs du recyclage et les clients. Les acteurs du recyclage apportent des solutions à base de matières recyclées, les transformateurs les incorporent dans les produits qu’ils fabriquent et les clients doivent travailler sur leur cahier des charges pour favoriser l’utilisation de ces mêmes matières recyclées. Sans une dynamique commune au niveau de cette chaîne de valeur, la volonté de développement des matières plastiques recyclées sera dans certain cas très difficile à mettre en oeuvre. On sait également qu’il reste des verrous technologiques à lever pour favoriser l’utilisation des matières plastiques recyclées dans certaines applications. IPC, le Centre Technique de la filière Plasturgie et Composites se mobilise avec une approche pluridisciplinaire pour développer l’état de la connaissance sur cette thématique à fort enjeux pour la profession. IPC met et va mettre en place des projets liés à la performance, à l’innocuité et au contrôle de ces matières recyclées. En complément du recyclage mécanique, le recyclage physico-chimique est une nouvelle voie complémentaire qui devra également faire l’objet de développement supplémentaire pour aboutir à un outil industriel.

L'économie circulaire, une nécessité d'en parler 

La feuille de route sur l’économie circulaire publiée le 23 avril 2018 met l’accent sur le recyclage des plastiques, avec un objectif affiché de tendre vers 100 % de plastiques recyclés d’ici 2025. Dans le cadre de cette feuille de route, des engagements volontaires ont également été annoncé afin d’incorporer plus de matière plastiques recyclées dans les produits. Ces engagements volontaires et les propositions pour lever certains points réglementaires servent de socle à la mobilisation des acteurs sur l’ensemble de la chaîne de valeur des matières plastiques. Les engagements portent sur un doublement de l’emploi de matières plastiques recyclées d’ici 2025. Cette démarche doit être prise en compte par toute la profession des plasturgistes, pour l’essentiel composée de TPE et PME. Pour atteindre les objectifs attendus au plan quantitatif, des investissements seront nécessaires pour disposer de matières plastiques recyclées ayant le niveau de qualité requis. IPC, le Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites, et la Fédération de la Plasturgie et des Composites ont lancé des ateliers Matières Plastiques Recyclées, un lieu de partage et d’écoute pour accompagner les industriels dans leur évolution vers plus d’économie circulaire. Un atelier Matières Plastiques Recyclées, c’est 3 heures en face à face qui vous donne l’opportunité d’exprimer vos envies et d’apporter votre vision sur le sujet (2 heures d’échanges interactifs). Cette démarche est accessible gratuitement à toutes les entreprises. L’objectif de ces Ateliers est de transmettre aux industriels quelques éléments de contexte et de capitaliser les besoins ou freins exprimés afin de proposer dans un second temps des solutions pour les aider à aborder plus sereinement les enjeux de l’économie circulaire. Ces ateliers sont mis en oeuvre avec le soutien des organisations professionnelles (Allizé-Plasturgie, Plasti’Ouest, GIPCO) en fonction de la région concernée. Une fois les 16 Ateliers réalisés au niveau national et sur la base des besoins capitalisés, IPC, le centre technique de la Plasturgie et des composites, proposera un plan d’actions économie circulaire avec des programmes de R&D spécifiques répondants aux principales attentes des industriels.

Pour en savoir plus