Aller au contenu principal
emploi et formation professionnelle

05 mai 2018

Rencontre avec la déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Carine Chevrier

Le 30 mars 2018, la Commission politique RH (CPRH) de la fédération de la plasturgie et des composites, présidée pour la dernière fois par Mme Nathalie Guittet (Fresenius Medical Care)1, recevait dans les locaux de Plastic Omnium à Levallois- Perret, Mme Carine Chevrier, Déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle. Les échanges qui ont suivi les présentations des représentants de la filière et ceux de l’Etat ont été axés sur les attentes des entreprises vis-à-vis de l’Edec Plasturgie (Engagement de développement des emplois et des compétences).

Il s’agit d’un partenariat entre la Branche et l’Etat (Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle – DGEFP) pour le développement de la formation et les compétences des salariés ( ingénierie de formation, outils pour les entreprises et les salariés, etc.) d’une durée de 2 ans (2017 – 2019).

Les principaux axes de réflexion de l’Edec Plasturgie portent, d’une part, sur la sécurisation des parcours professionnels et le renforcement des compétences des salariés autour de la transition numérique, de l’économie circulaire et de l’innovation, et d’autre part, sur un accompagnement des entreprises dans leur démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (Gpec) et enfin, sur l’amélioration de la qualité de vie au travail (QVT)

Renforcer les compétences autour de la transition numérique consiste notamment à prendre en compte les nouveaux comportements, usages et besoins (notamment par la personnalisation des produits et services en tous lieux et en toutes circonstances), et à adapter l’organisation du travail (à savoir une organisation horizontale pour être plus rapide, plus agile, plus compétitif et être capable d’attirer, de motiver et conserver les talents).

Un des autres enjeux pour la branche est de renforcer les compétences autour de l’économie circulaire en créant, d’une part, des opportunités pour orienter les choix stratégiques vers de nouvelles activités, de nouveaux produits et de nouveaux services, et d’autre part, en intégrant les enjeux économiques liés à l’économie circulaire et en organisant les transitions professionnelles nécessaires sur l’ensemble des métiers et compétences (consommation énergétique, recyclage, approvisionnements durables, accès au ressources, réduction des déchets, etc.).

Au nombre des autres enjeux importants, la feuille de route mentionne la prise en compte d’une montée en gamme, la création de valeur dont les « CQP fabrication additive » et « acheteurs spécialisé en matières plastiques » sont les premiers exemples, ainsi que l’accompagnement des entreprises dans leur démarche de GPEC (en les dotant d’outils digitaux pour gérer les ressources humaines avec notamment le déploiement d’un système d’information RH de branche (SIRH), et l’amélioration de la qualité de vie au travail.2

Parmi les sujets évoqués avec la Déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle, citons encore l’impact des transitions (numérique et écologique) pour les entreprises : comment elles sont perçues, ce qui a été mis en place dans leurs entreprises, etc. ou encore la place de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) aujourd’hui. Faisant preuve d'une écoute attentive et d'une logique claire, Mme Carine Chevrier nous a assuré non seulement de son soutien mais de sa volonté de travailler avec la Plasturgie !
 

1 : Nathalie Guittet .Nous remercions, au nom de toute la profession, Mme Nathalie Guittet qui a présidé de longues années la CPRH et dont le mandat au titre d’Allizé-Plasturgie s’est révélé précieux et exemplaire de longévité. Remerciements pour sa participation active et compétente avec un souci permanent de l’intérêt de la profession.
2 : En accompagnant notamment les entreprises dans la réduction de l’exposition à la pénibilité et aux risques professionnels en s’appuyant sur les bonnes pratiques recensées dans la Branche.