Aller au contenu principal
Prix du plastique

06 août 2020

Europe : des hausses de prix hésitantes pour les PP en juillet

Les producteurs et distributeurs européens de PP avaient tenté de faire passer des hausses de prix pour les polypropylènes au début du mois de juillet. La faiblesse de la demande les a cependant contraints à faire machine arrière puisque la plupart des acheteurs n’ont pas accepté le report de la totalité de l’augmentation du cours du monomère. Le mois s’achève donc sur des hausses comprises entre 40 et 70 euros/tonne en fonction des grades de PP achetés.

Demande en demi-teinte et pré-commandes

Le marché est incertain et les comportements des acheteurs diffèrent d’un secteur d’activité à l’autre. Les fabricants d’emballages plastiques ont pu maintenir un bon niveau d’activité depuis le début de la pandémie. Le pic de la demande de ce marché a cependant été atteint au cours du confinement de plusieurs pays européens. Ces plasturgistes achètent donc moins, et ne tolèrent plus de hausses de prix importantes.

Le secteur automobile peine quant à lui à reprendre la route. Le redémarrage de nombreuses usines à travers l’Europe ne permet pas à la demande du secteur d’accélérer. La reprise de ce marché risque en effet de prendre plusieurs mois, et de ne vraiment se réaliser qu’à partir de 2021.

La baisse du nombre de commandes en provenance des grands donneurs d’ordres, à savoir les constructeurs et les équipementiers de rang 1, n’incitent pas les plasturgistes à acheter autant de quantités de PP que d’habitude. Certains acheteurs du secteur ont d’ailleurs profité des prix bas pour effectuer des pré-commandes au début de la crise sanitaire. Leurs stocks sont donc bien remplis, et leurs fournisseurs n’ont donc pas été en position de motiver des hausses de prix.

On constate cependant une légère amélioration de la demande de la filière du bâtiment, qui concorde avec la réouverture des chantiers et des boutiques spécialisées à travers le continent. Au-delà des différents matériels de construction, la production de meubles et d’outils de jardinage et de bricolage a aussi augmenté. La demande de polypropylène de ces segments a donc elle aussi enregistré une hausse.

Quelles tendances de prix du PP en août 2020 ?

Le mois d’août s’accompagne généralement de la fermeture ponctuelle de nombreux plasturgistes en raison des congés estivaux. Si ces arrêts de production risquent d’être moins longs ou moins marqués. On peut toutefois s’attendre à ce que l’appétit des acheteurs soit sensiblement amoindri pendant deux à trois semaines.

Les fournisseurs de PP souhaitent pourtant éviter toute baisse de prix pour leurs matériaux, la crise les ayant eux aussi fragilisés. Les pays membres de l’OPEC+ ont de plus décidé d’alléger les limitations de la production internationale de pétrole qu’ils avaient mis en place. Certains acteurs s’attendent donc à voir les prix du propylène augmenter de 30 euros/tonne. Peu importe le montant de cette hausse éventuelle, il est fort à parier que les producteurs de PP tenteront de la reporter sur les prix de leurs polymères. La stagnation de la demande pourrait toutefois les contraindre à faire une nouvelle fois machine arrière en cours de mois.