Aller au contenu principal

12 novembre 2019

Ralentissement économique en vue pour les constructeurs de machines en 2019

Le salon K 2019 fut l’occasion pour EUROMAP, l’organisation professionnelle représentant les constructeurs de machines pour la transformation des polymères et du caoutchouc à l’échelle européenne, de faire le bilan économique de 2018 et d’en tirer des conclusions pour les derniers mois de l’année en cours.

La production mondiale de machines avait augmenté de 1.3% l’année dernière pour atteindre une valeur estimée à 36.8 milliards d’euros. L’Europe se taillait la part du lion avec près de 42% des ventes. Ce fut donc une année de croissance pour les constructeurs européens, avec un taux estimé à 1.9%.

EUROMAP appelle toutefois à la prudence : les premiers signes d’un ralentissement économique se font déjà sentir. Luciano Anceschi, son président, a en effet expliqué qu’après dix ans de croissance ininterrompue et une augmentation de 59% des volumes de production depuis 2010, l’année 2019 sera marquée par le déclin économique pressenti par de nombreux économistes.

Le ralentissement économique mondial observé depuis plusieurs mois fait évidemment des facteurs cités par l’organisation. A cela s’ajoute le tassement de l’activité du secteur automobile, qui constitue l’un de plus gros donneur d’ordre des constructeurs de machines. Autre problème en perspective : le déclin de la santé économique chinoise, dont les activités manufacturières accusent un fort coup de frein, et ce indépendamment des rebondissements de la guerre commerciale sino-américaine.

La conjugaison de ces différents facteurs pourrait entraîner une chute de 10% du chiffre d’affaires des fabricants européens de machines. EUROMAP conseille donc aux acteurs qu’elle représente de mettre les bouchées doubles sur l’économie circulaire.

Michael Baumeister, vice-président de l’organisation, rappelle en effet que la Commission européenne souhaite que dix millions de tonnes de matériaux recyclés soient utilisées chaque année en Europe d’ici 2025. Le Vieux Continent atteint péniblement les 2.5 millions de tonnes.  Une autre directive importante est celle qui impose que tous les emballages en plastique mis sur le marché soient recyclables dès 2030.

Cette évolution de l’environnement réglementaire, qui impacte directement les plasturgistes, ouvre un nouveau marché à leurs fournisseurs : celui de l’économie circulaire. EUROMAP prédit donc un fort développement du marché européen du recyclage, qui pourrait s’avérer un facteur de croissance important pour les constructeurs de machines à l’avenir.

 

Sur le même thème
Pour aller plus loin