Aller au contenu principal
Masque Materialise, une entreprise spécialisée en impression 3d

23 juillet 2020

Interview de Materialise : retour sur leur engagement contre le Covid-19 et expertise en impression 3D

L'impression 3D a été au cœur de nombreuses discussions et réflexions, en lien avec la pandémie de Covid-19. Mais quelles leçons devons nous en retirer et comment optimiser sa production ? Materialise, partenaire de la plateforme de fabrication additive d’Allizé-Plasturgie, revient sur les actions mises en place et nous explique en détails de quelles façons améliorer le workflow pour gagner en productivité.

Découvrez l'interview de Morgan JACQ, Account Manager pour la France au sein de Materialise Software.

Pouvez-vous nous présenter Materialise et votre expertise ?

Materialise possède trois décennies d’expérience en impression 3D avec toute une gamme de solutions logicielles et de services d’impression, dont la combinaison forme l’un des piliers du milieu de la fabrication additive. Les solutions flexibles et ouvertes de Materialise permettent aux acteurs de nombreux secteurs d’activité, notamment ceux de l’automobile, de l’aéronautique, de la joaillerie et de la santé, de créer des applications innovantes grâce à l’impression 3D afin de faire du monde un endroit plus agréable et en meilleure santé. Avec son siège en Belgique et des filiales réparties dans le monde entier, Materialise associe le plus grand nombre de développeurs de logiciels en fabrication additive avec l’une des plus grandes usines d’impression 3D au monde.

Parlez-nous des solutions que vous avez mises en place depuis le début de l’épidémie de Covid-19 pour soutenir les professionnels de santé. 

Durant la pandémie, la capacité à apporter des solutions le plus rapidement possible pour aider les professionnels de santé à travers le monde a été essentielle. Materialise s'est joint à ce combat en développant de nouveaux outils pour aider à la fois les individus et nos employés : du développement de dispositifs médicaux certifiés pour aider les patients, aux dispositifs de protection pour les soignants, en passant par la facilitation du travail et de l'apprentissage à distance.

Par exemple, notre service médical a rapidement réussi à développer un masque à oxygène PEEP imprimé en 3D (PEEP - Positive End Expiratory Pressure) pour remédier à la pénurie de ventilateurs en donnant aux patients une solution alternative avant de recourir à ceux-ci, ou en les aidant à se passer plus tôt de ventilateurs et libérer ainsi ces dispositifs pour les patients en état critique. En utilisant un équipement médical standard comprenant un masque de ventilation non invasif (VNI), un filtre et une valve PEEP, la solution est simple et familière pour les professionnels de santé.

Masque Materialise, une entreprise spécialisée en impression 3d

Image : © 2020, Materialise NV. All rights reserved

En outre, nous avons collaboré avec de nombreuses entreprises afin d’avoir plus d’impact. Avec Isinnova et Decathlon, nous avons travaillé à la création d'un composant imprimable en 3D qui transforme l'équipement de plongée en masque à oxygène, en améliorant la conception de la géométrie STL pour la rendre plus résistante et conforme aux réglementations de fabrication certifiées.

En étroite collaboration avec le gouvernement belge, nous travaillons maintenant à offrir le Materialise Mask Fitter, un accessoire réutilisable et facilement réalisable qui peut être utilisé en combinaison avec les masques FFP2 pour assurer un bon ajustement sur le visage, sans fuites.

Masque visage Materialise

Image : © 2020, Materialise NV. All rights reserved

Au début de la pandémie, Materialise a développé une poignée « mains libres » imprimée en 3D qui contribue à réduire le risque de contamination par les poignées de porte. Materialise a décidé de rendre le design disponible en ligne gratuitement. Il a été téléchargé plus de 100 000 fois, y compris dans la célèbre clinique Mayo aux États-Unis.

Solution Hands free impression 3D pour lutter contre le covid-19

Image : © 2020, Materialise NV. All rights reserved

De plus, afin d'atténuer les difficultés d'approvisionnement en masques médicaux pour le personnel de santé, nous avons conçu des clips pour masques faciaux qui permettent de transformer n'importe quel tissu en masque, pour un usage non médical sans nécessiter de couture.

La fabrication additive a démontré que son principal atout est sa rapidité de mise en œuvre. De votre côté, de quelle façon avez-vous pu être réactif tout en veillant au respect des normes sanitaires des dispositifs d’urgence ? 

Fournir des produits et des innovations avec la fabrication additive dans le secteur médical est notre cœur de métier : créer un monde meilleur et plus sain en fournissant des solutions innovantes et rapides à nos clients a toujours été notre mission.

Materialise peut compter sur ses 3 entités : Materialise Medical, Materialise Software et Materialise Manufacturing. L'impression 3D joue un rôle crucial dans la lutte contre la pandémie mondiale de coronavirus en permettant de développer des solutions innovantes et de les rendre disponibles très rapidement dans le monde entier. Si l'impression 3D permet de fabriquer rapidement et localement des dispositifs médicaux, ce qui permet d'apporter rapidement des solutions aux hôpitaux, il est essentiel de se conformer aux réglementations pour garantir la sécurité des patients et des soignants. Materialise possède des dizaines d'années d'expérience dans l'impression médicale 3D certifiée, ce qui lui permet de mettre sur le marché, rapidement et en toute sécurité,  des dispositifs imprimés en 3D... Nous avons toujours travaillé avec les 30 premiers fabricants de MedTech, en développant nos propres dispositifs en interne et notre savoir-faire pour concevoir et fabriquer des dispositifs médicaux certifiés. Grâce à nos décennies d'expérience et à nos processus de fabrication certifiés, Materialise est aujourd'hui l'une des rares entreprises à répondre à toutes les exigences incluses dans les nouvelles orientations de l'UE de mars 2020.

Au-delà des dispositifs de protection et médicaux que vous avez développés, quelles solutions avez-vous mises en place pour faciliter l’accès des professionnels de l’impression 3D à vos logiciels ?

Notre mission durant cette pandémie était d'offrir à nos clients et partenaires la même expérience, le même soutien et le même service que nous visons à offrir en temps "normal". Nous avons essayé de répondre aux besoins de nos clients en facilitant la connexion numérique, le travail et l'apprentissage : notre département logiciel (Materialise Software)  a offert gratuitement des licences Magics étendues et flexibles à nos clients, leur permettant de conserver leur flux de travail habituel et d'être aussi efficaces qu'au bureau. Avec ces licences flexibles, les utilisateurs de Magics ont pu facilement transférer  le travail qu’il avait sur le logiciel de fabrication additive de leur bureau vers leur domicile, et ont ainsi pu continuer à travailler sans problème. Notre service médical (Materialise Medical) a également proposé des licences temporaires pour tous les logiciels médicaux et l'utilisation illimitée de Mimics Viewer pour permettre des conditions de travail flexibles.

Avec cette crise sanitaire et d’une manière générale, optimiser sa production est essentiel. Comment est-ce possible avec la fabrication additive et quelles sont les fonctionnalités de votre logiciel qui facilitent cela ?

L'impression 3D est une technologie de fabrication numérique qui permet de créer des produits rapidement, localement et en petites séries. Comme les déplacements et les transports sont plus difficiles et que la rapidité est essentielle,  le besoin de fabriquer localement devient plus important. L'impression 3D est également un processus de production flexible qui permet d'imprimer très rapidement plusieurs prototypes et d'apporter des modifications à la conception sans interrompre le processus de fabrication.

L'optimisation de la productivité a toujours été l'objectif de Materialise en développant des logiciels qui permettrait à nos clients d’économiser du temps, du matériel et de réduire les coûts tout en augmentant leur productivité. C'est dans cet esprit que nous avons créé la suite Materialise Magics qui permet de modifier et d'optimiser et d’imprimer les modèles 3D en suivant un flux de travail fluide.

Comme mentionné précédemment, pour pouvoir mener la bataille contre le Covid-19, il était nécessaire de fournir le plus grand nombre de pièces possible de la manière la plus rapide possible. Cela a été possible grâce à notre suite Magics, un ensemble complet de fonctionnalités intégrées dans un environnement unique. Materialise Magics a été utilisé pour réparer, éditer les fichiers 3D et pour effectuer le Nesting 3D afin d'imprimer autant de pièces que possible : les pièces sont automatiquement imbriquées de manière rapide et contrôlée pour rendre le lot de pièces prêt à imprimer sur les différentes machines disponibles.

Batch masque impression 3D

Image : © 2020, Materialise NV. All rights reserved

Toutefois, la préparation de l’impression 3D n'est qu'une des premières étapes d'un flux de travail. Pour que l'impression soit possible et que l'on arrive finalement à une pièce imprimée en 3D, il est nécessaire que le modèle 3D et la machine puissent communiquer sans problème. Cela a été possible grâce à notre logiciel Build Processor entièrement intégré à Magics, qui sert d'intermédiaire dans le processus d'impression en s'occupant de la préparation de la plateforme et en communiquant les données de Magics à l'imprimante 3D. Considéré comme un logiciel de référence pour communiquer avec les imprimantes 3D et les surveiller, le logiciel Build Processor est développé en partenariat avec la majorité des fabricants d'imprimantes 3D dans le monde, de façon à établir une connexion transparente.

Le Build Processor peut être intégré à notre logiciel de gestion de production (MES) Materialise Streamics qui est dédié à la fabrication additive. Streamics permet de piloter et de contrôler l'atelier de production avec l’ensemble des commandes, d’avoir un retour d'information du système de contrôle de la machine et prend également en charge le suivi de l’impression et le stockage des données. Tout cela en répondant aux exigences des environnements de fabrication.

Pour plus d'informations...

À lire aussi
Sur le même thème
Pour aller plus loin