Aller au contenu principal
Emploi des travailleurs handicapés, comment progresser ?

14 octobre 2020

Emploi des travailleurs handicapés, comment progresser ?

A la demande d’Allizé-Plasturgie, le Medef Auvergne-Rhône-Alpes a dressé un état des lieux de l’emploi des personnes en situation de handicap chez les acteurs de la filière. Découvrez les principales tendances mises en exergue par cette étude et les pistes d’action préconisées.

Pour rappel, à partir de 20 salariés, les entreprises ont l’obligation d’employer des personnes handicapées à hauteur de 6 % de leur effectif. Elles peuvent employer des personnes handicapées, les accueillir en stage, proposer une mise en situation en milieu professionnel, soustraiter auprès des secteurs, adapté ou protégé ou de travailleurs handicapés indépendants, ou conclure un accord agréé par l’Etat. Le non respect de cette mesure implique le versement d’une contribution à l’Agefiph. Cet organisme a vocation à favoriser l’insertion, le maintien dans l’emploi. Allizé-Plasturgie Auvergne-Rhône-Alpes a sollicité le Medef régional pour l’accompagner dans sa réflexion de mise en œuvre d’un plan d’action dédié au handicap. Dans ce contexte, en concertation avec l’AGEFIP, un état des lieux de la situation du secteur a été dressé. Un diagnostic a été réalisé entre décembre 2019 et mai 2020, fondé sur la synthèse des Doeth 2018 (déclarations obligatoires d’emploi des travailleurs handicapés) fournies par l’Agefiph et sur des entretiens menés avec des dirigeants industriels.

Principales tendances sur l'emploi des personnes en situation de handicap dans la plasturgie

Les entreprises de la plasturgie se caractérisent par leur petite taille : en France, 70 % d’entre elles emploient moins de 20 salariés. Cependant, les sociétés de 20 salariés ou plus réalisent 90 % du chiffre d’affaires du secteur. La filière plasturgie est une industrie dont la main-d’œuvre est majoritairement masculine et dont la moyenne d'âge augmente sensiblement. 70 % des dirigeants ont des difficultés de recrutement, notre industrie souffrant d’un déficit d’image auprès des jeunes. 88 % des entreprises de plasturgie assujetties emploient au moins un travailleur handicapé, ce qui est supérieur à la moyenne nationale du secteur privé (79 %). En Auvergne-Rhône-Alpes, sur les 247 établissements assujettis, 207 sociétés emploient au moins un travailleur handicapé. 60 % des industries de plasturgie honorent leur obligation d’emploi de travailleurs handicapés pour l’emploi direct (recrutements, stages) et l’emploi indirect (recours aux Esat). En 2018, les plasturgistes ont versé à l’Agefiph une contribution totale de 955 K€ au niveau régional et 3,7 M€ au niveau national.

Axes d’amélioration

Des actions sont à engager pour progresser, d’où la nécessité de communiquer sur la stratégie de la filière en termes d’emploi, les évolutions de la réglementation et les bonnes pratiques. Des actions de sensibilisation auprès des dirigeants et des salariés pourront être menées par Allizé-Plasturgie, ainsi que des actions de formation via les CFA de la filière. Visites d’entreprises, présentations des métiers, recrutements par alternance, partenariats entre établissements scolaires et centres de formation ou accompagnement de demandeurs d’emploi, sont des pistes à privilégier.

En novembre 2020, 2 évènements dédiés à l’emploi pour les travailleurs handicapés, organisés par le Medef Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec l’Agefiph :

  • Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées, SEPH2020, du 16 au 20 novembre.
  • Journée Duoday, du 19 novembre, ouverte aux entreprises , administrations, collectivités, et associations, ainsi qu'à toute personne en situation de handicap. Durant une journée, une personne handicapée compose un duo avec un professionnel, afin de s'immerger dans son quotidien Votre contact : Sarah AHMIDAN, Chargée de Mission Régionale Action Ecole / Entreprise et Handicap Mouvement des entreprises de France – MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes