Aller au contenu principal
Coronavirus : l’impression 3D pour faire face à la pénurie de matériel médical

26 mars 2020

Coronavirus : l’impression 3D pour faire face à la pénurie de matériel médical

Plusieurs corps de métiers s’impliquent afin de faire face à la crise sanitaire mondiale liée au Covid-19. Les acteurs de la fabrication additive mobilisent leur savoir-faire et leur capacité d’innovation pour développer des prototypes de masques, de visières protectrices, ou même de valves imprimées en 3D pour transformer des masques de plongée en respirateurs de secours.

Mobilisation de la plateforme de fabrication additive d'Allizé-Plasturgie

Si vous êtes à la recherche de solutions pour la production de pièces plastiques d’urgence, n’hésitez pas à nous contacter afin de mettre à disposition notre plateforme. Celle-ci contient 8 imprimantes dont des technologies poudres, résines et fils, y compris des matériaux certifiés pour les applications médicales.

Nous pouvons également fabriquer des empreintes pour l'injection en 1 journée et vous les faire parvenir pour que vous puissiez injecter ces pièces. Envoyez-nous simplement vos fichiers afin que nous étudions la possibilité de le faire sur nos machine avec vous.

Stéphane RODRIGUES

Chargé de projet Fabrication Additive 

s.rodrigues@allize-plasturgie.com

+33 4 26 68 28 72

Les services de l’Etat lancent un appel urgent pour trouver des solutions de protection du visage. Outre les solutions classiques de production de masques chirurgicaux ou FFP2, l’Etat invite également à soumettre toute proposition alternative qui permettrait de protéger les utilisateurs du virus.  

Si vous êtes en mesure de mettre à disposition vos compétences, vous pouvez répondre à l’appel à proposition ci-contre jusqu’au 18 avril : https://innovation.pactepme.org/appel/1149/solutions-de-protection-du-visage 

Les fichiers d’impression 3D open source émergent  

Face à la pénurie de masques, plusieurs font preuve de créativité pour trouver des alternatives et n’hésitent pas à recourir à la fabrication additive profitant de la réactivité et de la flexibilité de design qu’elle offre. Depuis les appels lancés par le corps médical, plusieurs fichiers open source ont émergé pour permettre l’impression en 3D de supports plastiques pour des visières de protection et de masques. 

HP met notamment à disposition plusieurs fichiers d’impression 3D à retrouver en téléchargement libre sur leur site : 

  • De supports de visières de protection 

  • De pièces pour éviter les contacts avec les poignées de portes 

https://enable.hp.com/us-en-3dprint-COVID-19-containment-applications 

Des études pour réaliser des respirateurs d’urgence avec l’impression 3D 

La société italienne Isinnova a développé un prototype de valve imprimée en 3D qui permet de relier les masques de plongée intégraux de l’enseigne Decathlon à un appareil d’aide respiratoire, pour tenter de pallier la pénurie d’accessoires de lutte contre la propagation du Covid-19. 

Le groupe Decathlon a pour cela fourni le plan 3D du masque Easybreath qui a permis l’étude et l’adaptation de la valve 3D et travaille actuellement sur un prototype. Isinnova met à disposition les fichiers d’impression 3D ainsi que des directives pour sa mise en œuvre : https://www.isinnova.it/easy-covid19-eng/ 

Malgré l’utilisation d’urgence plutôt favorable de ces masques dans un hôpital d’Italie, les tests sont en cours et ce prototype n’a aucune autorisation ou certification médical officielle à l’heure actuelle. De la même façon, les matériaux utilisés ne doivent pas contaminer le porteur de ces masques, il est donc conseillé d’utiliser des matériaux certifiés pour ce type d’utilisation ou ne présentant pas de dangerosité. 

Mobilisation mondiale des acteurs de la fabrication additive 

HP se mobilise aussi comme beaucoup d’acteurs de la fabrication additive pour développer des respirateurs d’urgence pour soutenir les unités de soins intensifs. La technologie Multi Jet Fusion devrait permettre de réaliser des masques à valve mécanique pour la ventilation à court terme de patients atteints du Covid-19. 

Stratasys a également annoncé une mobilisation de l’ensemble de ses ressources d’impression 3D pour fournir 5 000 visières de protection pour les équipes médicales, et ayant déjà annoncé la possibilité d’augmenter les capacités de production si nécessaire. 

Photocentric réalise aussi des tests pour valider son modèle de valve pour appareil respiratoire imprimé en 3D résine. Si les matériaux utilisés passent les tests de façon favorable, Photocentric prévoir de produire en masse pour répondre à l’urgence sanitaire. Le fabricant estime sa capacité de production à plus de 40 000 valves par semaine avec 3 imprimantes qui tourneraient 24h/24, 5 jours sur 7.  

Les prestataires de service de la fabrication additive mettent également à disposition leurs parcs machines. Erpro, Silex3D Print et plusieurs autres sociétés annoncent avoir mis à disposition leurs équipements pour les demandes de productions urgentes de matériel médical et respiratoire. 

Une coordination de la fabrication additive se met en place 

Toutes les entreprises qui souhaitent se mobiliser et mettre à disposition leurs parcs machines ou leurs services d’impression 3D se référencent sur un document pour coordonner des actions. Déjà plus de 170 acteurs se sont manifestés et ont indiqué les équipements dont ils disposent pour faire face au Covid-19.  

Si vous avez un ou plusieurs équipements 3D que vous souhaitez mettre à contribution, voici le document à remplir : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1AuFOZjWxkcBIKoZVbi31pURp7h0B0VY9O9Rmct-_KU4/edit#gid=0 

À lire aussi
Sur le même thème
Pour aller plus loin