Aller au contenu principal
Imprimante 3D HP Multi Jet Fusion

27 mai 2020

Impression 3D : fonctionnalité, précision et couleur avec HP Multi Jet Fusion

Comment fonctionne l'impression 3D sur base poudre ? Découvrez le principe avec un focus sur la technologie HP Multi Jet Fusion présente dans la plateforme de fabrication additive d'Allizé-Plasturgie.

A l'occasion d'un webinaire autour de la technologie d’impression 3D Multi Jet Fusion, mardi 2 juin dernier, la plateforme de fabrication additive d'Allizé-Plasturgie et HP ont présenté son fonctionnement en détails et de quelle façon allier design for cost et productivité (voir le replay). Retrouvez une explication du principe et les fonctionnalités de cette technologie.

L'imprimante 3D HP présente au sein d'Allizé-Plasturgie

La machine utilisée est une HP Multi Jet Fusion 580 Color. Les caractéristiques de l'imprimante 3D sont les suivantes :

  • Volume d’impression : 190 x 332 x 248 mm

  • Poudre : PA12

  • Résolution selon l’axe z : 80 microns

Venez découvrir la technologie en détails et tester ses possibilités au sein de la plateforme de fabrication additive d'Allizé Plasturgie. 

Investir l'avenir

L'action "Plateforme de fabrication additive" est financée dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir The plast to be, bénéficiant du soutien financier de la Région Auvergne Rhône-Alpes et de la Banque des Territoires pour le compte de l’Etat

Imprimante 3D HP

Multi Jet Fusion : une technologie d'impression 3D poudre et un fonctionnement ultra simplifié

Le processus Multi Jet Fusion est comparable à la technique d’impression 3D par Binder Jetting (projection de liant) qui consiste à venir déposer un liant sur la poudre mais dans le cas de la MJF un agent détaillant est également déposé permettant de venir lisser la surface. La pièce est imprimée, couche par couche, dans le bac de poudre.

Fonctionnement de l'impression 3D MJF

Tandis que la chambre de fabrication monte à une température de 140°C, le rouleau apporte une fine couche de poudre PA blanche (suivant l’axe Y) lors d’un passage. Des buses situées dans un second module viennent déposer des agents de fusion et des agents détaillants. Les deux modules se déplacent selon l’axe X et permettent à la matière de capter plus ou moins d'énergie, et donc, de transformer uniquement les surfaces de la pièce de façon très précise. Cette technologie d'impression 3D accorde ainsi une meilleure précision des surfaces lisses et des arêtes vives. Lors du retour du second bras, les lampes viennent chauffer les zones noires, qui absorbent la chaleur par l’énergie thermique. La température monte ensuite à 165°C pour arriver au point de fusion de la matière.

La ventilation vient rafraîchir la chambre pour redescendre en température et ainsi solidifier la matière, mais également refroidir les 3 têtes d’impression qui sont sensibles à la chaleur. La pièce est construite par couches successives de 0.10 mm.

Les performances de l'imprimante 3D HP

  • Possibilité d'utiliser tout le volume d'impression pour positionner les pièces.
  • Pièces fonctionnelles avec une bonne isotropie.
  • Très bonne productivité et recyclage de 80% de la matière non utilisée lors du cycle suivant.
  • Possibilité d'imprimer des pièces multi-couleurs, avec des designs très complexes.

Impression 3D avec HP

Vous souhaitez retrouver une explication détaillée de l'impression 3D avec la technologie MJF et découvrir comment optimiser votre productivité ? Consultez le replay de notre dernier webinaire animé avec HP.

Sur le même thème
Pour aller plus loin