Aller au contenu principal
LACTIPS

18 avril 2018

LACTIPS, le bioplastique innovant

Implantée à Saint-Jean-Bonnefonds (42), la société Lactips conçoit, développe et fabrique un matériau plastique hydrosoluble et biodégradable à base de protéines de lait, élaborée sur une expertise scientifique et industrielle unique. Nichée au coeur du Parc Métrotech (« campus d’entreprises » appartenant à Saint-Etienne Métropole), Lactips y a installé sa première ligne de production dédiée à la fabrication de granulés thermoplastiques destinés au marché non-alimentaire. Cette jeune entreprise industrielle prépare aussi la construction de sa 1ère usine de 2 500 m² dans le département et prévoit d’atteindre un chiffre d’affaires de 20 M€ d’ici 2020.

De l'invention à la commercialisation

Lactips est le fruit de nombreuses années de recherches menées par Frédéric PROCHAZKA, chercheur au laboratoire de l’IMP (Ingénierie des Matériaux Polymères) de l’Université de Saint-Etienne. Aujourd’hui Directeur Scientifique, il crée en 2014 la société sur la base d’un brevet au côté de Marie-Hélène GRAMATIKOFF, dirigeante de Lactips, dont les expertises en plasturgie et stratégie d’entreprise viennent boucler les compétences de ce duo de talents. Avec l’ouverture de son premier atelier, l’entreprise Saint-Jeandaire fixe le point de départ de son aventure industrielle grâce à la signature des premiers contrats de vente. Ce sont les produits du secteur de la détergence, tels que les emballages individuels hydrosolubles de tablettes et de poudre pour lave-vaisselle, qui bénéficieront en premier de ce matériau nouvelle génération.

Une matière première renouvelable

Faire du plastique avec de la caséine existait déjà en 1893 : cela s’appelait de la galalithe et c’est un scientifique français qui trouva le moyen de travailler la caséine. L’innovation Lactips ne réside donc pas dans l’un des composants du matériau, mais dans son moyen de transformation c’est-à-dire en thermoplastiques. L’originalité du produit Lactips est le résultat alors d’une combinaison entre hydrosolublilité et biodégradabilité complète. Afin de fabriquer ce matériau biosourcé, c’est-àdire un plastique issu de ressources renouvelables, Lactips utilise de la protéine de lait impropre à la consommation pour ses applications non-comestibles. Cette caséine est issue de surplus et de productions déclassées des filières laitières européennes. Lactips milite actuellement pour la création d’une filière de récupération de lait impropre à la consommation dans l’industrie du lait français.

Une innovation 100% adaptée à la plasturgie

Le matériau Lactips est transformable sur toute la chaîne de production de la plasturgie. En effet, le granulé thermoplastique est fabriqué par les procédés classiques des plasturgistes, tel que l’extrusion bi-vis. Le bioplastique Lactips est ensuite processable par différents techniques de transformations industrielles, comme l’extrusion gonflage, l’injection, etc. D’autre part, le matériau Lactips confirme également ses propriétés écoresponsables puisque les températures de transformation sont deux fois plus faibles par rapport à des matières conventionnelles.

lactips

De larges propriétés pour des développements infinis

Le produit Lactips dispose de nombreuses qualités au travers de ses propriétés car il est soluble à chaud comme à froid (ne laisse aucun résidus), biodégradable (possibilité d’obtenir des labels écologiques), biosourcé (faible toxicité aquatique), imprimable (permet de mettre en valeur les marques et apposer des éléments marketing), barrière au gaz (sécurité consommateur et aspects pratiques) et comestible (peut être un ingrédient ou un emballage). De fait, le matériau Lactips propose des innovations à la pointe pour créer de nouveaux marchés pour ses clients et les rendre plus performants.

Des domaines d'application variés

L’objectif de Lactips est global. L’entreprise industrielle lance aujourd’hui son premier produit sur le marché de la détergence. En effet, leur stratégie commerciale les amène à se positionner sur les détergents poudre et tablettes car il existe une réelle opportunité à rentrer rapidement sur cette application. Les produits actuellement utilisés (films PVA qui enrobent les unidoses de poudres ou tablettes pour les lave-vaisselles, par exemple) sont issus d’une ressource fossile et ont des conséquences négatives sur l’environnement. De plus, ces films pétrosourcés font l’objet de nombreuses plaintes des consommateurs : 28% des ménages pointent du doigt ces films hydrosolubles qui se dissolvent mal et laisse des résidus sur la vaisselle et bouchent les filtres après lavage. Le champ d’action de Lactips est aussi international. Les marchés Nord Europe sont une cible privilégiée car les produits unidoses sont largement utilisés en raison d’un dosage optimal. De plus, ces payslà ont une certaine appétence pour l’écologie et le produit Lactips répond complètement à une problématique environnementale. Lactips est notamment en relations commerciales avec deux des majors de la détergence en vue d’approvisionner leurs lignes de productions à horizon 2019. En parallèle, Lactips continue ses développements notamment sur le conditionnement unitaire de produits chimiques du secteur de la détergence mais aussi du domaine de l’agrochimie. Le secteur de l’agroalimentaire est de plus en plus en demande du matériau Lactips. Alors, en quoi ce matériau intelligent pourrait vous être utile ?