Aller au contenu principal
GROUPE SEB : se démarquer par la passion et l’innovation

18 novembre 2019

GROUPE SEB : se démarquer par la passion et l’innovation

Rencontre avec Ingrid Johanis, Directrice des sites de Pont-Evêque et Saint Jean de Bournay (38). De formation ingénieur Itech et après un parcours à la direction de sites de production, essentiellement dans le secteur de la plasturgie, Ingrid évoque les dernières nouveautés réalisées dans l’univers du soin du linge, sur les sites isérois du Groupe Seb dont elle a la charge.

Allizé-Plasturgie : Pouvez-vous nous présenter en quelques mots, le Groupe Seb que vous avez intégré il y a 3 ans et ses différentes évolutions ?

Ingrid Johanis, Groupe SEB : L’histoire commence en 1857 avec la création d’un atelier de ferblanterie, repris et développé par les générations suivantes pour devenir le Groupe Seb que l’on connait aujourd’hui, et qui se positionne en leader mondial dans les domaines du petit équipement domestique. Le Groupe est présent sur les 5 continents avec des implantations dans 60 pays et compte 41 sites industriels dans le monde. Par ailleurs, l’effectif mondial regroupe 34 000 collaborateurs et environ 6000 salariés en France. Fort de son parcours de 162 ans, le Groupe s’est attaché depuis sa création à transformer le quotidien de milliards de consommateurs dans le monde, dans plus de 150 pays.

L’activité s’est très largement diversifiée, a dépassé le registre de la cuisine, pour proposer des solutions particulièrement innovantes aux consommateurs. Sur les 41 sites industriels du Groupe Seb, 11 sites sont implantés en France, avec des domaines d’expertise étendus : articles culinaires, cuisson électrique, autocuiseurs, fers à repasser, centrales vapeur, épilateurs, friteuses, fours, pièces plastiques, hachoirs, préparateurs culinaires, robots, blenders, cafetières expresso full-automat, composants électroniques, aspirateurs…

Le Groupe Seb est reconnu aujourd’hui grâce à son savoir-faire français. Pouvezvous nous en dire plus et nous parler notamment de votre dernière nouveauté réalisée sur les sites isérois, spécialisés dans le soin du linge : le défroisseur Ixéo ?

Le made in France pour notre entreprise, est étroitement lié à l’innovation. C’est cette capacité d’innover qui nous permet de conserver notre outil industriel en France. Le Groupe se différencie en étant l’unique industriel à proposer des aspirateurs, des fers et des générateurs de vapeur « Made in France ». Force est de constater qu’acheter des produits « Made in France » n’est plus uniquement la préoccupation des séniors, mais aussi celles des jeunes générations de plus en plus adeptes des fabrications françaises.

Depuis 1917, le Groupe n’a eu de cesse de concevoir et produire des fers de plus en plus performants pour répondre aux nouvelles exigences des consommateurs. Notre dernier produit en cours de lancement est un défroisseur haut de gamme, muni d’une planche verticale à trois positions : verticalité pour le défroissage, position intermédiaire inclinée à 30 degrés pour un confort optimisé, et position horizontale pour un repassage traditionnel. Ce défroisseur offre aussi la possibilité de supprimer les odeurs, d’assainir les textiles d’ameublement. Léger, facile à manipuler et à ranger, d’action rapide, cet appareil « tout en un » offre une réelle valeur ajoutée et cible notamment une clientèle jeune disposant de peu de temps, soucieuse d’une bonne ergonomie. Un produit qui devrait être prometteur dans les pays d’Europe, dans les mois à venir.

Au début de votre carrière, vous avez exercé au sein de notre groupe, au Cirfap à Lyon, en qualité de formatrice. Pouvez-vous nous parler plus précisément de votre parcours professionnel ?

J’ai suivi la formation Ingénieur à l’Itech à Ecully (69). A mes débuts, En 1998, j’ai exercé durant 5 ans au Cirfap (Centre inter régional de formation alternée de la plasturgie) pour former des élèves de BEP ainsi que des adultes, pour des formations de régleur, niveau 1 et niveau 2. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de former un jeune qui exerce aujourd’hui sur notre site de Saint Jean de Bournay, et vient d’être promu chef d’équipe afin d’encadrer des régleurs. Au cours des missions professionnelles qui ont suivi, j’ai eu souvent l’occasion de manager des apprentis et des stagiaires. J’ai occupé le poste de responsable de production au sein de Béricap (expertise dans la fabrication de bouchons en plastique). Dans la continuité, j’ai exercé à un poste similairechez G-Pack, groupe de fabrication d’emballages alimentaires. J’ai eu l’opportunité d’intégrer le groupe Vitasheet, spécialisé dans la fabrication de plaques, feuilles, tubes profilés en matières plastiques, et en dernier lieu, un groupe référent dans le secteur du papier. Depuis 3 ans, j’ai réintégré la filière de la plasturgie et je suis directrice des sites industriels de Pont Evêque et de Saint Jean de Bournay (38) au sein du Groupe Seb.

La réussite de votre Groupe s’inscrit dans une croissance régulière et implique l’innovation perpétuelle. Quels sont vos projets de développement pour ces deux sites ?

Le site de Pont Evêque regroupe environ 700 collaborateurs et offre des possibilités d’agrandissement. Notre volonté est d’optimiser notre production et de faire face aux nouveaux enjeux économiques. Dans ce contexte, nous préparons le transfert de l’équipe de Saint Jean de Bournay (160 salariés), hébergée dans des bâtiments anciens, et envisageons de construire un bâtiment de stockage et un local de production sur le site de Pont Evêque. Notre action s’inscrit dans une démarche d’amélioration des conditions de travail : la construction d’un nouveau bâtiment va permettre de faciliter la gestion des flux, optimiser les coûts logistiques, et augmenter la capacité de production en multi-couleurs et multi-matières. Cette démarche s’inscrit aussi dans une action en faveur du développement durable avec la mise en place de panneaux solaires, et la réalisation d’économies d’énergie grâce à la construction de nouveaux locaux correctement isolés. L’arrivée des équipes de Saint Jean de Bournay et l’installation des équipements industriels sont prévues pour la fin du premier semestre 2020. Ce projet devrait nous permettre d’amplifier notre différenciation en termes de marchés, et notre réactivité en termes de production et de livraison. »

Pourriez-vous nous résumer en quelques mots les priorités et l’éthique du Groupe Seb, et plus particulièrement de vos sites en Isère ?

Fort d’une pratique de plus de 100 ans dans le soin du linge, notre Groupe a vocation à suivre l’évolution des besoins des consommateurs et à proposer des produits toujours plus innovants, design et ergonomiques. Concevoir et produire des appareils français, de haute technicité, poursuivre la démarche d’amélioration en termes de marque et d’image dans le soin du linge, reste au cœur de nos préoccupations, avec une forte volonté de nous démarquer et de rester proche de nos clients.

 

Recontre avec Steve Gagnieux, nouvellement promu chef d'équipe à Saint-Jean de Bournay

Echanges à propos de son parcours, ses choix et sa passion pour son métier :

AP : Vous exercez au sein du Groupe SEB depuis 2015. Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel, de vos choix et de l’évolution de votre carrière dans le domaine de la plasturgie ?

Steve Gagnieux (Groupe SEB) : Initialement, j’ai suivi une formation CAP/BEP Plasturgie en 1998 au Cirfap (Centre inter régional formation alternée plasturgie). A cette époque, Ingrid Johanis, enseignait au Cirfap et a d’ailleurs été mon professeur de technologie. J’ai par la suite obtenu mon bac professionnel. Dans le cadre de mon alternance, j’ai eu l’opportunité d’exercer en tant que régleur dans une entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces automobile, avec une activité majeure dédiée à la fabrication de bouilloires pour Tefal. Mon expérience m’a permis d’évoluer en tant que technicien d’atelier puis responsable de production. Après une expérience de 9 ans au sein d’une société fabriquant les matières techniques et les produits pour l’armée, j’ai intégré le Groupe SEB à Saint Jean de Bournay, spécialisé dans la fabrication de fers à repasser et générateurs de vapeur.En août 2019, j’ai été promu manager technique afin d’encadrer une équipe de 15 techniciens et optimiser la performance de l’atelier.

Pour quelles raisons avez-vous choisi une formation dans le registre de la plasturgie ?

Au moment de mon d’orientation professionnelle, l’un de mes cousins exerçait dans notre profession et m’avait parlé de son métier avec passion. Cela m’a incité à visiter une entreprise de plasturgie. J’ai tout de suite été conquis. D’autre part, j’aime relever des challenges industriels. La plasturgie suscite tout mon intérêt car c’est une industrie récente, d’une soixantaine d’années, qui est très évolutive. Il y a beaucoup de travail et d’innovations à réaliser dans cette filière.

Quels sont les atouts du Groupe Seb et les spécificités de votre métier qui vous enthousiasment ?

Ce qui me séduit au sein du Groupe Seb, c’est qu’il s’agit d’une entreprise historique qui a su garder un esprit familial. Notre société est implantée en France et produit sur place, ce qui est une véritable valeur ajoutée auprès de notre clientèle, tant au niveau de la qualité qu’en termes d’image. Par ailleurs, ce sont nos propres choix qui nous permettent de réussir. Ma fonction me donne l’occasion de relever des défis et d’être au cœur de la production. Nous allons emménager prochainement sur le site de Pont Evêque pour intégrer une usine mieux conçue et adaptée à nos besoins. L’organisation du site sera optimisée, et va générer avec un gain de temps, une économie significative et une réduction importante de transports. Une unité de plasturgie sera dédiée à la fabrication des pièces qui seront rangées dans un espace de stockage. Une unité de montage permettra de préparer la vente et la distribution de nos produits. Un atout ergonomique incontestable pour notre équipe avec une chaîne de production qui fonctionnera sur un lieu unique.

 

Contact