Aller au contenu principal
 de l'emballage industriel aux surblouses

27 août 2020

L'entreprise IPS réoriente sa production : de l'emballage industriel aux surblouses

La société familiale IPS (Industriel packaging solutions), basée à Bas-en-Basset (43), est spécialisée dans la fabrication d'emballages industriels. Face à la crise sanitaire liée au Covid-19, l'entreprise se mobilise et réoriente sa production. Elle produit désormais des surblouses et les distribue au niveau national.

Depuis le début de la crise du Covid-19 les centres hospitaliers font face à des problèmes d'approvisionnement de produits en tension (équipements de protection, gels hydroalcooliques, etc.). C'est ainsi en voyant un reportage sur des soignants équipés de sacs plastiques en guise de protection contre le Covid-19, que Frédéric Viallet, Directeur technique et commercial d'IPS, a voulu apporter son aide. Rapidement, Anthony Vacher, PDG de la société, adhère au projet et ensemble ils décident d'apporter une solution pour équiper les soignants. Une réflexion fut menée en concertation avec le Directeur général du centre hospitalier Emile-Roux du Puy-en-Velay (43) et le Docteur hygiéniste de cet établissement, pour proposer un équipement de protection. D'ordinaire spécialisée dans les emballages industriels pour l'agroalimentaire ou le bâtiment, la société IPS a modifié une partie de son outil de production et fabrique désormais des surblouses en polyéthylène à usage unique.

Plusieurs prototypes furent créés pour répondre à un cahier des charges exigeant et apporter la solution la plus adaptée aux personnels soignants. Depuis mi-avril, en collaboration avec des partenaires de longue date (Sofrep à Rosières, Janusac à Saint-Pal-de-Mons, Souvignet Plastiques à la Séauve-sur-Semène, Villettes Plastiques et 3P Profils aux Villettes), IPS a pu lancer la production d'environ 200 000 à 250 000 tenues complètes par jour et la commercialisation en direct, auprès des hôpitaux et établissements de santé de France. Aujourd'hui, la Région Auvergne Rhône-Alpes a acheté 150 000 surblouses, le Conseil départemental de la Haute-Loire 120 000 et "le carnet de commandes est entre 2.5 et 3 millions de pièces et ça progresse" indique Anthony Vacher. Cette surblouse Made in Haute-Loire est l'exemple parfait de la capacité de réaction des entrepreneurs locaux pour répondre aux demandes.

À lire aussi