Aller au contenu principal
En 2021, Allizé-Plasturgie devient en savoir plus
Massacrier, mouliste engagé dans l'économie circulaire

05 novembre 2020

Massacrier, mouliste engagé dans l'économie circulaire

Rencontre avec Nicolas Massacrier, co-dirigeant de la Société SAS Massacrier, avec son frère Pierre. Eclairage sur l’activité du mouliste auvergnat, qui exerce en local, pour optimiser ses projets industriels.

Pouvez-vous nous présenter l’histoire de votre entreprise et vos savoir-faire actuels ?

L’entreprise a été créée par Alain Massacrier, qui était très novateur dans son domaine et très soucieux d’améliorer en permanence la qualité, la performance et la satisfaction de ses clients. Présent dans l’entreprise depuis les années 2000 et 2004, suite à son départ en retraite en 2014, nous avons pris la direction de la société.

Depuis une vingtaine d’années, notre société a développé un savoir-faire qui lui est propre dans la fabrication des moules et la maîtrise des technologies du bi-matière, tri-matière, ainsi que des solutions d’assemblage dans le moule : l’IMA (In Mould Assembly), tout en utilisant les asservissements électriques. Nous sommes détenteurs de nos propres brevets dans les cinématiques d’assemblage. Nous proposons à nos clients un accompagnement de la conception de la pièce jusqu’à la validation du process dans nos locaux.

Nous exerçons principalement pour les marchés du médical, bâtiment et automobile. Les solutions des technologies bi-matière offrent de solides atouts et nous permettent de créer des pièces aux fonctionnalités accrues, comme par exemple un toucher doux, une étanchéité à l’air, à l’eau, une fonction ressort, anti-dérapant, esthétique… Plus de 300 outillages bi-matière ont été réalisés par nos soins. Nous réalisons aujourd’hui de plus en plus d’outillages tri-matière, ce qui prouve que les donneurs d’ordre recherchent des solutions techniques et complètes, afin de limiter le nombre de pièces d’un projet.

Par ailleurs, depuis 5 ans, nous réalisons des moules mono-matière, multi-empreintes, uniquement dédiés à la grande série du secteur médical. Nous disposons également d’un centre d’essai étoffé, nous permettant de tester et valider notre process, afin d’offrir des prestations complètes. Pour les systèmes plus complexes, nous nous déplaçons et formons nos clients à leur utilisation.

Quelles ont été les évolutions marquantes de ces dernières années ?

La croissance de Massacrier SAS est continue depuis environ une douzaine d’années. La société emploie 11 collaborateurs et affiche un chiffre d’affaires de 3,8 millions d’euros. Sur les 5 dernières années, nous avons doublé notre surface de production, doublé notre parc machines et climatisé nos ateliers. Nous poursuivons notre montée en gamme sur la prestation de nos outillages et l’intégration des asservissements électriques devient courante. Afin de pérenniser notre entreprise, notre équipe est constituée de jeunes collaborateurs, bénéficiant d’un apprentissage en sortie d’école et d’une formation interne continue, afin de maitriser toutes les étapes de notre métier, pour être à terme autonomes, de la conception, à la réalisation de l’outillage, jusqu’à la fabrication de la pièce, ceci étant notre leitmotiv.

Moule Massacrier

Rencontrez-vous des difficultés particulières dans votre secteur d'activité ?

Il est aujourd’hui difficile de vendre la technologie. Certains donneurs d’ordre peuvent parfois raisonner simplement sur un budget moule, et non dans la globalité du process. Heureusement, nos principaux clients apprécient la qualité de nos outillages, leur performance, notre sérieux et notre réactivité.

Votre activité a-t-elle redémarré après la crise sanitaire ?

En fait, notre activité n’a jamais été réellement stoppée. Nous avons un carnet de commandes généralement bien rempli, et ceci était le cas avant le déclenchement de la crise sanitaire. Ceci nous a permis d’être sereins et de poursuivre nos investissements durant cette période.

Pouvez-vous nous parler de votre engagement dans le domaine de l’économie circulaire ?

Nous ne parlons d’économie circulaire que depuis quelques années, alors que nous la pratiquons depuis fort longtemps. En effet, depuis 20 ans, nous n’utilisons plus de plans papier dans la mesure où toutes nos données sont informatisées. Toutes les opérations sont réalisées numériquement. Notre centre d’essai bi-matière et les pré-séries réalisées en interne nous permettent d’éviter tous les allers-retours chez le client jusqu’à la finalisation complète du produit.
Enfin, notre choix du bi-matière, tri-matière et IMA s’inscrit pleinement dans l’économie circulaire, en limitant le nombre de pièces et son environnement nécessaire.

Direction : Nicolas Massacrier
Contact : contact@massacrier-sas.fr
ZA Racine, quartier Fontane - 63550 Palladuc
Tél. : 04 73 94 00 65