Aller au contenu principal
Digilab, la plasturgie au bout des doigts

05 octobre 2020

Digilab, la plasturgie au bout des doigts

En septembre, le site internet www.puxi.fr inaugure une nouvelle rubrique « Expérimenter » hébergeant un Digilab. Cet espace mixant vidéo, quizz et micro-jeux permet aux jeunes de découvrir les techniques de transformations de la plasturgie. Première technique disponible : la plastronique.

Puxi, pour Plastics User Xperience Innovation, est un dispositif digital déployé depuis 2016 au sein du Lab’mobile de la plasturgie. Son objectif est de favoriser la découverte des métiers et les savoir-faire de la plasturgie auprès des jeunes en recherche d’orientation en utilisant différents outils digitaux : modélisation en 3D des procédés de transformation, travaux pratiques interactifs, quizz… La simulation interactive développe un processus d’apprentissage permettant à chacun de s’approprier les savoirs selon son propre rythme.

Le Plan d’investissement d’avenir (PIA) de la filière plasturgie et composite initié en 2017 a donné à Destination Plasturgie l’opportunité de continuer les actions engagées en finançant la réalisation de nouvelles vidéos 3D présentant de nouveaux process ainsi que la conception de modules de découverte associés. Ainsi la fabrication additive en 2018 et l’extrusion en 2019 sont venus enrichir le catalogue disponible pour les visiteurs du camion.

"La plasturgie est une industrie dynamique et moderne qui utilise déjà le digital dans ses métiers"
Pauline Passelac

2020, nouveaux horizons

Un bilan de ces actions nous a conduit à faire plusieurs constats : le dispositif actuel a une portée limitée, seuls les visiteurs du Lab’mobile peuvent y accéder et la cible que nous cherchons à attirer, les jeunes de 15/25 ans, utilisent en continu leurs smartphones. Pour mieux répondre à cet usage, nous avons décidé de revoir le format et l’accessibilité du dispositif avec la création du Digilab, un laboratoire en ligne complémentaire du Lab’mobile qui sillonne les routes de France. Les parcours sont repensés pour être plus séquencés afin de conserver l’attention des jeunes, mêlant plusieurs vidéos aux formats courts et différentes interactions, mini-jeux et quizz pour ancrer les notions essentielles. L’accessibilité est également élargie, puisque le Digilab est disponible dans le camion mais aussi sur le web et mobile.

Les objectifs sont de permettre de toucher un maximum de jeunes, de préparer ou prolonger la visite du Lab’mobile et de favoriser la communication autour du dispositif.

Le premier module mis en ligne concerne la plastronique, une thématique qui pourra plaire et interpeller les jeunes. Pour réaliser ce projet, l’équipe de Destination Plasturgie a été accompagnée d’experts de chez Sintex NP et S2P, ainsi que par la Fondation pour l’Université de Lyon. La réalisation a été confiée à Infostrates, agence de communication digitale.

3 questions à Pauline Passelac, directrice clientèle chez infostrates

Pauline, pouvez-vous nous présenter le concept du Digilab ?

Le Digilab est un dispositif digital innovant, interactif et ludique. Son but est de présenter et valoriser l’univers industriel professionnel et plus précisément les différentes techniques de transformation du plastique. Plus concrètement, le Digilab intègre plusieurs modules interactifs, chacun dédié à une technique de transformation du plastique. Ces modules sont composés de vidéos, de quizz, de minis jeux et d’une interview d’un professionnel.

D’autre part, pour toucher un maximum de personnes, le Digilab s’adapte à différents environnements et formats, ainsi il est à la fois disponible sur le site de puxi.fr mais aussi dans le Lab’mobile.

Est-ce compliqué pour vous de faire rimer digital et industrie plastique ?

Chez Infostrates c’est notre quotidien de faire rimer digital avec tous les secteurs d’activité avec lesquels nous travaillons ! Ce n’est jamais compliqué, c’est toujours un challenge.

Bien entendu certains secteurs d’activité s’y prêtent plus que d’autres et c’est clairement le cas de l’industrie de la plasturgie. En effet c’est une industrie dynamique et moderne qui utilise déjà le digital dans ses métiers, notre collaboration s’est donc faite de manière plutôt fluide. D’autre part, la cible à recruter étant assez jeune, le digital est une bonne porte d’entrée.

Le digital est-il selon vous la meilleure porte d’entrée pour attirer les jeunes vers le secteur de la plasturgie ?

C’est celle qui nous paraît la plus logique en effet. Notre cible est celle des digital native, depuis qu’ils sont nés ces jeunes sont immergés dans un monde digital et connecté et notre objectif est de leur présenter un secteur d’activité et de réussir à les y intéresser. Nous devons faire un premier pas vers eux, en nous adaptant à leurs habitudes et à leurs envies, et leur proposer des dispositifs qu’ils vont avoir plaisir à découvrir et utiliser… En l’occurrence des dispositifs digitaux.

En revanche si le digital est une bonne porte d’entrée, ce ne doit pas être le seul moyen de communication, c’est pourquoi nos dispositifs sont également embarqués dans le camion pour qu’ils puissent également être utilisés comme des supports de présentations physiques !

Les prochains modules à intégrer le Digilab : la fabrication additive, puis l’injection et l’extrusion !

>> Pour découvrir le Digilab, rendez-vous sur www.puxi.fr rubrique « Expérimenter »