Aller au contenu principal
Interview de Joachim Seauve, Key Account Manager chez Dr Schneider

22 octobre 2019

[Fier d'être plasturgiste] Interview de Joachim Seauve, Key Account Manager chez Dr Schneider

Et si nous consacrions de la visibilité à celles et ceux qui incarnent notre filière au quotidien : dirigeant(e)s, collaborateurs, apprenants ? Fier d'être plasturgiste... Une passion industrielle et humaine.

Interview de Joachim Seauve, Key Account Manager chez Dr Schneider

 

Pouvez-vous nous parler un peu de vous et de votre parcours professionnel ?

J’ai 41 ans et je travaille dans la filière plasturgie depuis 1996. Au lycée, je me suis orienté vers un bac pro plasturgie en alternance, cette formation m’a permis de trouver un objectif professionnel et scolaire. Le Cirfap et l’entreprise Plasthom m’ont permis d’apprendre la plasturgie et le métier de régleur sur presse à injecter pour l’industrie automobile et les équipements électriques.Après le bac, j’ai enchainé avec un BTS plasturgie toujours en alternance et j’ai continué mon apprentissage au sein du service des méthodes de production.

A la fin de mon BTS, j’ai été embauché pour un poste de technicien essai. Après 2 ans aux essais et à la mise en production des nouveaux outillages en France et dans nos filiales en Europe, Plasthom m’a proposé un challenge de deux ans en Allemagne pour un poste d’encadrant au sein de la production, j’ai accepté et vécu deux années à Münich.

A mon retour en France, j’ai trouvé un poste de chef de projet que j’ai occupé deux ans environ. Après plus de 10 ans au sein de Plasthom, devenu entre-temps Promens, j’ai quitté la société pour un poste de chef de projet en Allemagne au sein de la société Dr Schneider. La société Dr Schneider est une entreprise de rang 1 de l’industrie automobile spécialisée dans le développement et la fabrication de pièces en plastique. Nos principaux produits sont des pièces décoratives et des mécanismes de planche de bord, tels que les grilles d’entrée d’air, les porte-gobelets ou les boites à gant.

Aujourd’hui je travaille toujours pour Dr Schneider mais j’occupe désormais un poste de Key Account Manager pour les constructeurs Renault-Nissan / PSA / FCA / Toyota / Subaru. En 2005, j’ai également complété ma formation initiale avec une Licence Plasturgie en VAE et un Master 2 en ingénierie commerciale.

Qu’est-ce-qui vous a conduit vers la filière plasturgie et composites ?

Je m’étais orienté vers une filière S mais cela ne me correspondait pas alors après mon année de 1ère, j’ai cherché une alternative à la filière classique et la filière plasturgie s’est imposée très rapidement. En 1996, la filière plastique était en plein essor et les débouchées nombreux.

Quelles sont les spécificités de votre métier qui vous enthousiasment le plus au quotidien ?

Le poste de KAM (key account manager) consiste à gérer un portefeuille clients. Cette gestion s’étend à toutes phases de vie des projets. Cela va depuis la prise d’affaire par le biais des RFQ (appel d’offre) jusqu’à la gestion des pièces après-vente, en passant par le suivi QCDP (Qualité Coût Délai Planning) des projets en développement ou en série avec les chefs de projet. Le poste de KAM est très intéressant car il offre une approche transversale de l’ensemble des taches et des métiers de la plasturgie et du monde automobile. Il faut au quotidien jongler entre technique, commerce et sciences humaines et sociales. La plasturgie étant toujours en évolution, que ce soit dans le domaine des décorations, des matériaux ou des formes, il y a toujours des nouveautés techniques et la société Dr Schneider se veut à la pointe de l’innovation. J’apprécie enfin la dimension internationale de mon poste et le besoin au quotidien de travailler en anglais et en allemand.

Quel est votre prochain objectif professionnel et votre ambition pour notre filière ?

Mes objectifs sont de continuer à développer mes comptes clients et à mieux comprendre les attentes des OEM en matière d’électrification ou de conduite autonome et de travailler avec notre R&D au développement de produits adaptés et innovants

Fier d’être plasturgiste, qu’est-ce-que cela évoque pour vous ?

Je suis fier d’être plasturgiste car c’est ma formation première et qu’elle m’a permis de me construire sur le plan personnel et professionnel. Mais dans le contexte actuel, je souhaite à la filière de trouver des relais de croissance éco-responsables et innovants qui pourront également permettre à la filière de recréer des emplois sur nos territoires.

contact