Aller au contenu principal
La fabrication additive, un allié pour les plasturgistes - salon Plast 2018

29 novembre 2018

La fabrication additive, un allié pour les plasturgistes - salon Plast 2018

Le salon Plast de Milan, qui s’est tenu entre le 29 mai et 1er juin 2018, est un des principaux salons européens dédié à la plasturgie. Cette édition a confirmé le dynamisme de la plasturgie italienne avec plus de 1500 exposants dont 60% d’acteurs locaux et un nombre de visiteurs en croissance avec plus de 50 000 visiteurs. Durant le salon, une mission de veille a été mise en place par le service Matériautech d’Allizé-Plasturgie avec l’objectif d’identifier les tendances et les innovations dans la plasturgie. Des restitutions en région Bourgogne Franche Comté à destination des industriels ont été réalisées ainsi qu’un webinaire rassemblant plus de 90 participants.

Cette mission a permis de confirmer les grandes tendances telles que la fabrication additive, un procédé au service de la plasturgie.

Une zone du salon Plast était entièrement dédiée au monde de l’impression 3D. Parmi les acteurs présents, Arburg mettait en avant leur technologie Freeformer qui permet d’imprimer en 3D des pièces à partir de granulés thermoplastiques. Il présentait sur ce salon l’impression 3D bimatières avec une unité imprimant un polypropylène et la deuxième unité un TPE d’une dureté 60 Shore A tout cela avec une adhésion chimique entre les deux matériaux.

Globalement, Arburg confirme viser grâce à cette technologie unique les applications suivantes: la fabrication de prototypes fonctionnels bonnes matières en ABS, PP, ou TPE, la production petites séries ou la personnalisation de production séries.

clip fixation arburg
Clip de fixation bimatière en PP/TPE 60ShA

pièces fabrication additive

Pièces à géométrie complexe réalisée par la Freeformer

Une des tendances observées est la diversification des matières disponibles dans l’impression 3D notamment sur les polymères techniques. Roboze présentait leur équipement basée sur la technologie FFF (Fused Filament Fabrication) avec des températures d’extrusion pouvant aller jusqu’à 450°C notamment pour la transformation du PEEK, matière haute performance déstiné par exemple au secteur de l’aéronautique.

LEHVOSS Group développe des matières spécifiques pour l’impression 3D pour les technologies sur base extrusion (FFF Fused Filament Fabrication) tels que des filaments extrudés en  PET et PA renforcés fibres de carbone ou même en PEEK permettant d’obtenir des prototypes avec des propriétés mécaniques importantes. Sur le salon, LEHVOSS Group présentait l’impression d’un engrenage fonctionnel dans une matière PP chargés carbone avec une d’excellentes propriétés mécaniques. Ils proposent également des matières pour la fusion laser de poudres (SLS) telles des matières souples comme le TPU avec une dureté de 90ShA environ notamment pour des chaussures de sports.

Engrenage en PP chargé carbone imprimé en 3D, LEHVOSS Group  Semelle de chaussure en TPU 90ShA, Lehvoss Group

A gauche Engrenage en PP chargé carbone imprimé en 3D, LEHVOSS Group
A droite Semelle de chaussure en TPU 90ShA, Lehvoss Group

Les fabricants de mélanges maitres tels que Grafe présentait des pièces ésthétiques en impression 3D avec des plastiques base PETG avec des pigments à effets.

Pièces esthétiques en impression 3D par Grafe

Pièces esthétiques en impression 3D par Grafe

À lire aussi
Sur le même thème
Pour aller plus loin