Aller au contenu principal
Les mots d'Emmanuelle Perdrix, nouvelle présidente d'Allizé-Plasturgie

03 janvier 2019

Les mots d'Emmanuelle Perdrix, nouvelle présidente d'Allizé-Plasturgie

Allizé-Plasturgie est un syndicat.Un syndicat est un groupement de personnes physiques ou morales pour la défense ou la gestion d'intérêts communs. Allizé-Plasturgie est une organisation professionnelle inter-régionale adhérente à la fédération de la plasturgie et des composites. Une organisation professionnelle est un organisme sans but lucratif établi dans le but de faire progresser une profession particulière

Allize-Plasturgie a développé de nombreux services et outils pour ses adhérents :

  • La formation (CFP et Cirfap),
  • Des accompagnements thématiques : juridique, HSE, Intelligence Economique…
  • Des outils innovants : Destination plasturgie avec ses camions de la plasturgie (en partenariat avec la fédération), le service innovation Matériauthèque…
  • Et plus récemment un nouveau bâtiment, un espace résolument ouvert sur le monde et sur l’innovation.

Allize-Plasturgie c’est une gouvernance industrielle par territoire, une stratégie définie par des industriels, et mise en œuvre par des équipes de proximité, sur l’ensemble des régions, compétentes et performantes.

Depuis toujours Allizé, c’est tout cela… C’est notre ADN. Cela a fait notre force, a contribué à notre légitimité et c’est un atout indéniable pour l’avenir.

Néanmoins nous devons engager une réflexion au sein de notre organisation face aux enjeux actuels qui sont de 2 ordres :

  • Internes : la réforme de la formation en cours, la réforme de l’apprentissage brassent les cartes (création d’un nouvel OPCO industriel, baisse des ressources de la formation, …).

Si ces réformes peuvent être source d’opportunités pour notre branche professionnelle, elles nécessitent aussi d’engager une réflexion sur notre modèle économique, nos ressources actuelles et futures et les priorités que nous nous fixons en termes d’actions pour adapter notre organisation.

  • Externes : les enjeux sont nombreux pour nos entreprises…

Et beaucoup d’entre nous souffrent et sont en tension face à certaines problématiques : l’attractivité de nos métiers et de nos entreprises, les compétences et la formation, les relations commerciales parfois déséquilibrées (en amont et en aval) et depuis quelques mois de façon criante, voire violente, l’économie circulaire et l’image des plastiques.

Ces problématiques sont communes à tous, elles doivent donc être portées par Allizé-Plasturgie (et en cascade par la Fédération de la Plasturgie et des Composites dont nous faisons partie). Portées, cela veut dire : écoutées et comprises, prises en compte. Portées cela signifie : agir collectivement pour trouver des voies et solutions accessibles à tous.

J’ai accepté de prendre la présidence d’Allizé-Plasturgie pour un mandat de 3 ans car je suis convaincue qu’un syndicat, une organisation professionnelle, est le vecteur indispensable pour défendre l’intérêt de nos entreprises.

Allizé-Plasturgie se doit de porter tous les sujets qui vous préoccupent et doit poursuivre son action au cœur de ses territoires et au sein de la fédération.

J’espère pourvoir vous compter nombreux engagés et présents pour défendre les intérêts de notre profession, nous sommes à votre écoute et à votre service mais nous ne pourrons rien faire sans vous.