Aller au contenu principal

30 juillet 2019

AG Allizé-Plasturgie Auvergne Rhône-Alpes - sous le signe du rectrutement

C’est dans un cadre étudiant, au sein de l’Itech, école d’ingénieurs et de techniciens dans les domaines de la chimie, des matériaux plastiques, des matériaux textiles et du cuir, à Ecully (69) que s’est déroulé le grand rendez-vous de l’année pour les adhérents et partenaires d’Allizé- Plasturgie Auvergne-Rhône-Alpes, jeudi 23 mai dernier. Premier temps fort avec l’assemblée générale durant la matinée. L’après-midi était consacré au thème du recrutement au coeur des préoccupations de nombreux plasturgistes.

RETOUR SUR L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Près de 80 dirigeants rattachés à notre syndicat régional ont assisté à notre assemblée, introduite tout d’abord par Jérôme Marcilloux, Directeur de l’Itech, Fabrice Bachelier, chef d’entreprise et Président de l’établissement, puis par Etienne Bechet de Balan, Président d’Allizé-Plasturgie Auvergne-Rhône- Alpes. L’occasion de présenter le bilan de l’année écoulée, de revenir sur les évènements marquants et les manifestations de promotion de notre filière et de ses métiers. En fin de matinée, des étudiants de l’Itech se sont mobilisés pour proposer aux industriels une visite de leur école et évoquer le choix de leurs parcours respectifs en tant que futurs ingénieurs. Des échanges enrichissants entre dirigeants et apprenants qui se sont poursuivis dans la bonne humeur autour d’un buffet.

LE RECRUTEMENT SUR TOUTES LES COUTURES

L’après-midi était dédié au thème du recrutement, une préoccupation forte et récurrente pour la majorité des entreprises de la plasturgie et des composites. La problématique du recrutement a été abordée sous toutes ses facettes, par l’ensemble des acteurs concernés, consultants RH, étudiants de l’Itech, représentants de l’Education Nationale, industriels. Une vision d’ensemble intéressante, un état des lieux sur le contexte économique, un éclairage selon les différentes attentes de chacun et une réflexion collective.

« RECRUTER DANS LA PLASTURGIE : CASSE-TÊTE OU OPPORTUNITÉ »

Valérie Barrat, consultante RH du CFP (Conseil Formation Plasturgie) et Benjamin Dargaud, Directeur Associé du Cabinet Co- Efficience ont coanimé une intervention déclinée sur le sujet « Recruter dans la Plasturgie : casse-tête ou opportunité ». L’idée était de s’interroger sur les moyens à déployer pour améliorer l’attractivité des entreprises de plasturgie, redorer l’image de l’industrie et attirer les candidats. Un exposé pertinent a mis en exergue les difficultés des entreprises à recruter du personnel qualifié. Plusieurs pistes de progrès ont émergé : un compromis à trouver avec les nouvelles générations, une méthodologie de recrutement à améliorer, des solutions pour fidéliser les salariés… Des interrogations, une analyse pertinente ponctuée d’échanges entre les intervenants et les invités industriels, des retours d’expérience d’un dirigeant sur le succès de ses recrutements, un éclairage sur la politique des indemnités de chômage par la directrice régionale de Pôle Emploi… Une séquence dynamique fondée sur l’analyse, la réflexion et le partage d’informations qui a suscité un vif intérêt. La présentation détaillée de cette intervention est à la disposition de nos adhérents sur le site d’Allizé-Plasturgie. Puis, deux étudiants de l’Itech ont pris la parole pour exprimer leurs attentes à l’égard des employeurs dans le cadre d’une recherche d’emploi telles un relationnel bienveillant, un recrutement rapide, une flexibilité des conditions de travail, une politique d’entreprise attractive en termes de rémunération et d’avantages sociaux. Audrey Simon, nouvellement recrutée en qualité de chef de projet R & D, au sein de Lactips, start’up en pleine croissance à Saint Jean Bonnefonds (42), a raconté son parcours et souligné qu’il était possible de réussir et d’évoluer dans une jeune entreprise, dans un climat de confiance mutuelle avec l’employeur.

CRÉER LE HARVARD DE L’APPRENTISSAGE AU SEIN DE PLASTICAMPUS

De nouveaux points de vue ont enrichi la manifestation. Le proviseur du Lycée Arbez Carme, Damien Petitjean, également Président de Plasticampus à Oyonnax, a réaffirmé sa volonté de viser l’excellence via le modèle du Plasticampus, qui intègre une entreprise dans ses locaux : la société S2P. Une structure qui évolue en fonction des attentes de l’industrie de la plasturgie. Autre point important : les collégiens doivent avoir la possibilité de découvrir les entreprises avec leurs professeurs, afin d’être en mesure de s’orienter vers des métiers industriels. Des propos confortés par Joël Viry, dirigeant d’entreprise, administrateur d’Allizé-Plasturgie Auvergne-Rhône-Alpes et Vice-Président de Plasticampus qui a interpellé l’assistance sur l’évolution des métiers industriels et la nécessité d’intervenir dans l’élaboration des formations. Ce dernier a également souligné la nécessité de démontrer aussi aux enseignants que nos entreprises peuvent être attractives et permettre une ascension sociale aux jeunes salariés.

LA MRS, UN OUTIL POUR OPTIMISER LE RECRUTEMENT PRÉSENTÉ PAR PÔLE EMPLOI

Un nouvel angle de vision via la présentation de la MRS (Méthode de Recrutement par Simulation) appliqué notamment dans le cadre de Préparation Opérationnelle à l’Emploi, a enrichi le débat. Ainsi, Christine Doucement, Directrice Régionale de l’Agence du Pôle Emploi à Oyonnax, a présenté le dispositif destiné à faciliter les recrutements : tests pratiques établis en fonction des habiletés exigées dans la fonction. Les entreprises qui souhaitent recruter informent le Pôle Emploi sur leurs besoins en compétences, ce qui permet de définir des exercices concrets en lien avec le poste à pourvoir, afin d’évaluer les candidats issus de milieux professionnels diversifiés. Les candidats ayant passé leurs tests avec succès rencontrent les employeurs lors d’un entretien. Les dirigeants définissent ensuite leurs préférences et de leur côté, les postulants font connaître leur choix d’une entreprise. Un dispositif gagnant pour les deux parties. Le dispositif de Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle a été expérimenté par la société NEMERA à la Verpillière (38). Elodie Mermet, Responsable RH de l’entreprise et ses collaborateurs ont recruté des opérateurs avec succès via le système de la MRS.

COMMENT CAPTER LES TALENTS ?

Enfin, la manifestation s’est clôturée par les témoignages du dirigeant Korbinian Kiesl de Billion, et Yannick Angenieux de la société Top Clean Packaging. Ces derniers ont fait part de leur vision, leur expérience et de leur méthode pour recruter des collaborateurs. Une multiplicité d’interventions et d’échanges ont mis en lumière des nouvelles pistes à explorer pour mieux réussir dans la démarche complexe du recrutement. Cette journée conviviale s’est achevée autour d’un cocktail. Nous remercions chaleureusement l’ensemble des acteurs pour leur contribution à la réussite de cette rencontre et leur disponibilité ainsi que nos fidèles partenaires Apicil et Billion.

À lire aussi