Aller au contenu principal
Le service juridique d'Allizé-Plasturgie au service d'une ambition : la vôtre !

25 février 2019

Le service juridique d'Allizé-Plasturgie au service d'une ambition : la vôtre !

Le conseil a toujours été au sein d’une organisation professionnelle, une affaire sérieuse nécessitant une expertise technique,de l'expérience, de l’engagement et un degré élevé de professionnalisme que nos adhérents attendent de nous.

Mais les relations humaines restent également au cœur du fonctionnement du service juridique d’Allizé-Plasturgie. Sous la houlette de Thierry Charles, Docteur en droit, le service a fait le vœu d’être une référence au sein de la filière par rapport aux attentes de ses adhérents. Il privilégie les relations humaines dans un monde où trop de choses se déshumanisent. Sa nature, son activité, son ambition amènent l’équipe juridique (une quinzaine de conseillers) à intervenir dans un champ vaste et varié : droit social, formation et ressources humaines, fiscalité, droit des affaires (droit des contrats, de la sous-traitance), hygiène, sécurité et environnement, etc.

Le service juridique répond ainsi chaque année à plus de 11 000 appels téléphoniques, à des dizaines de milliers de mails, et se rend régulièrement sur le terrain en entreprise (réunions d’actualité en région). La prévention des conflits et la maîtrise des crises exigent du dialogue, du dynamisme, de la stratégie et beaucoup de souplesse

. L’équipe juridique conduit également des réflexions de fonds sur des sujets correspondant aux préoccupations de nos adhérents (guide des outils numériques et charte déconnexion, benchmark social, guide pénibilité, guide BDES, enquête salaire, circulaire paie,1 etc.) tout en proposant un ensemble de modules de formation sur les grandes thématiques du droit (CCN, classifications, institution du CSE, « muscler ses relations commerciales », audit social, paie, diag RH, CQP RH, etc.).

Le service juridique participe également aux réflexions de la branche, aux actions de lobbying (publication d’une lettre mensuelle électronique ou « LobbyLetter » qui affiche les actualités ainsi que les actions de lobbying initiées par la profession et recense les préoccupations des entreprises en région), et aux réflexions de branche notamment au sein de la « commission Politique RH », de la « délégation patronale » (en charge des négociations de branche avec les partenaires sociaux) de la « commission HSE Fédérale », de la « commission Paritaire Nationale de l'Emploi », du « comité des Relations interentreprises et de sous-traitance » et du « Conseil national de la sous-traitance » ou avec des institutions comme la « Médiation des Entreprises », la « Commission d’Examen des Pratiques Commerciales » (demande d’avis), etc.

Nous fonctionnons comme un "laboratoire d'idées" afin de bâtir des outils dans l'intérêt de nos adhérents

Thierry Charles, Directeur des Affaires Juridiques et Emploi Formation 

Une équipe innovante et entrepreunante 

L’équipe juridique d’Allizé-Plasturgie est partie prenante du bon fonctionnement des entreprises, de leur compétitivité. Aussi se doit-elle d’être innovante. Une équipe juridique innovante est une équipe qui capitalise sur les compétences et les expertises de chacun en vue d’en accroître la valeur. Au quotidien, le service juridique met également en avant des valeurs comme l’esprit d'équipe, le sens des responsabilités, l'esprit d'entreprise, le respect, la recherche de l'excellence et une grande détermination.

Elle se doit d’être créative, tout en faisant preuve de souplesse et de fermeté quand les circonstances l’exigent ; elle doit savoir s’ajuster pour répondre aux besoins, proposer les bons outils (notamment de proximité avec des réunions d’actualité en visioconférence, des webinaires, etc.), les bonnes méthodologies.

C’est avant tout une équipe qui sait anticiper et s’adapter aux évolutions législatives et réglementaires (service de veille, newsletter social & HSE, veille réglementaire « Enviroplast », livre blanc sur la PI et l’impression 3D, charte « Allizé-Link » ou droit à la déconnexion, fiches synthétiques et pratiques en droit du travail ou sur les récentes « Ordonnances Macron », etc.) en apportant des solutions pragmatiques. Avant tout chose, le service juridique doit se faire comprendre, il doit ajuster son discours, se rendre accessible lisible, perceptible. Il doit être à l’affut des dernières innovations permettant de répondre aux mieux aux intérêts de ses interlocuteurs (la menace croissante du risque Cyber, la protection du secret des affaires, la RGPD, la RSE, la loi PACTE, la loi EGAlim, les pièges à éviter dans le recours à la sous-traitance, le Big Data ou encore le volet anti-corruption pour les acheteurs de la « Commission Matières Plastiques », etc.), en proposant notamment des prestations spécifiques et ciblées.

Enfin, les fonctions de gestion des entités juridiques qui composent Allizé-Plasturgie sont exigeantes en matière de formalisme. Le service est également en charge des aspects « regulatory » inhérents au statut de l’organisation professionnelle et/ou du pôle formation. Par conséquent, il y beaucoup de sujets transversaux, notamment réglementaires, ce qui implique d’être associé avec les équipes opérationnelles en amont de ces projets afin de participer pleinement à leur structuration.

Un cercle vertueux de conseils et d'écoute 

En marge de ses activités de conseil, l’équipe juridique a également entrepris un important effort de diffusion et de vulgarisation de son action de conseil à travers des modules de formation en matière sociale, fiscale et commerciale. Ses dernières nouveautés : le webcast « Canal Dirigeant » (un webcast mensuel de 20 minutes qui permet à la gouvernance de suivre l'actualité juridique marquante du moment2), ou encore le nouveau webinaire mensuel en matière social (et bientôt HSE3). Ces nouveaux outils sont destinés à assurer une meilleure efficacité des pratiques juridiques au sein des entreprises, ils sont portés par une équipe pluridisciplinaire de spécialistes (la plupart de niveau Master), prêts à mettre en lumière les questions essentielles que les entreprises se posent tout au long de l’année.4

Les mutations rapides du droit (et notamment l'appréhension par le droit du phénomène numérique ou ubérisation) soulèvent bien évidemment leurs lots de difficultés d’adaptation et notre mission consiste à empêcher ou à corriger certaines défaillances. Tel est le défi, lancé par notre équipe dont l’éclectisme reflète à la fois une aptitude à la discussion, une compréhension des règles et des lois, et une conscience claire des enjeux. Car le conseiller d’Allizé-Plasturgie n’est pas seulement un technicien du droit, c’est également un psychologue qui doit assimiler le langage de ses interlocuteurs, comprendre les logiques de leurs comportements. Il doit être également un bon communicant pour être capable de faire passer son message dans l’intérêt du droit et de l’entreprise. Il s’agit là d’une étape vers un objectif ultime : servir de référence au comportement standard attendu par les différents acteurs non juristes de l’entreprise.

En faisant preuve d’initiative et de réactivité, l’équipe juridique ne se contente plus de réduire le risque juridique, mais elle est porteuse de solutions pour que l’entreprise agisse et innove en toute sécurité. En définitive, toutes ces activités renforcent notre professionnalisme et soulignent notre engagement en faveur de la qualité, car l’ignorance de la loi ne peut servir d’excuse à personne. Quant à la confiance et à la fidélité de nos adhérents, elles sont pour toute l’équipe juridique un encouragement à poursuivre avec professionnalisme et enthousiasme la tâche qui lui a été confiée

À lire aussi
Sur le même thème
Pour aller plus loin