Aller au contenu principal

06 septembre 2019

CF PLASTIQUES & le développement de son activité aéronautique

Entretien avec Sébastien REMY, Directeur de CF PLASTIQUES, à Pusignan (69) qui a accepté de témoigner sur l’activité développée dans le secteur aéronautique. Un secteur de pointe impliquant une performance de haut niveau et sans faille. Echanges avec un dirigeant passionné et prêt à relever des challenges aux côtés de ses équipes.

Allizé-Plasturgie : « Pouvez-vous tout d’abord nous présenter votre groupe et nous parler plus précisément du développement de votre activité dans le domaine de l’aéronautique ?

Sébastien REMY : « Le groupe Aéroplast, doté d’un effectif de 120 collaborateurs et fort de son chiffre d’affaire de 18M€, bénéficie d’une solide expertise dans les solutions de plastiques allégées et compte aujourd’hui 4 entités : CF Plastiques à Pusignan (usinage de précision pour les matières plastiques), ATM Mécamold à Oyonnax (conception et fabrication de moules pour l’injection), ATM Plasturgie à Oyonnax (injection et micro injection) et plus récemment, l’entité CROZET basée à Scionzier, en Haute-Savoie (spécialisée dans le micro-décolletage). Notre groupe intervient pour moitié sur les marchés du médical et de l’aéronautique. Par ailleurs, pour répondre à de nouvelles demandes de clients étrangers, nous avons ouvert un bureau commercial au Mexique, et une usine est en cours d’installation au Maroc.

Nous produisons de nombreuses pièces pour l’aéronautique, l’aérospatiale et la défense. Dernièrement, nous avons réalisé un volant d’avion via la technique de l’usinage, différents carters, des pièces pour la connectique…

Concernant le domaine de l’aéronautique, nous exerçons au sein d’une grappe d’entreprises. Un dispositif pertinent qui permet aux donneurs d’ordres d’accompagner leurs fournisseurs, de les faire grandir dans le cadre d’une démarche d’amélioration constante. Cela nous permet d’avoir une excellente gestion organisationnelle au niveau de la ponctualité, la tenue des tableaux de bord, la qualité, le suivi de production, la mise en place d’alertes en cas de retards de fabrication. Ponctualité, réactivité et qualité sont les mots d’ordre de cet accompagnement. Bientôt, l’un de mes planners suivra une formation auprès de notre donneur d’ordres afin d’optimiser ses méthodes de travail. »

Allizé-Plasturgie : « Quel est votre ressenti au regard du marché de l’aéronautique d’aujourd’hui ? ».

Sébastien REMY : « J’exerce depuis peu dans ce secteur mais je suis agréablement surpris par la qualité et l’efficacité de l’accompagnement proposé pour l’entreprise de petite taille. Le dispositif, propre à la filière aéronautique, nous a permis de nous structurer et de nous démarquer.

Le secteur aéronautique connaît une très forte croissance. Compte tenu de ses exigences techniques de très haut niveau, les donneurs d’ordre sont contraints de limiter le choix de leurs fournisseurs pour assurer la production de pièces très complexes. Le fait d’exercer au sein d’un pool permet de sécuriser véritablement le business et de fidéliser les fournisseurs en gardant le cap sur la performance. La branche doit produire pour répondre aux besoins d’une double croissance : renouveler le parc aéronautique en 20 ans car la flotte actuelle est obsolète. Par ailleurs, la forte augmentation du trafic aérien nécessite la construction de nouveaux avions. Notre groupe a la volonté de participer à ce challenge afin d’aider nos clients. »

Allizé-Plasturgie : « A l’heure où les plastiques, sont très contestés et font l’objet de nombreuses attaques, quels sont, selon vous, les avantages des matières plastiques dans le secteur aéronautique ? »

Sébastien REMY : « Les pièces en plastique permettent incontestablement l’allègement, ce qui est impératif dans ce secteur (en moyenne, nous sommes plus légers de 30 à 50% qu’une pièce métallique). Ces dernières présentent des avantages significatifs : résistance mécanique, robustesse, fiabilité et réduction de l’empreinte environnementale (avec la possibilité d’utiliser des matières recyclées ou biosourcées). Autres atouts : suivant les process, nous pouvons économiser jusqu’à 80% de matière brute sur la mise en œuvre et le fait d’alléger nos avions, génère une économie de carburant significative ainsi qu’une réduction de l’empreinte carbone, ce qui vient répondre aux fortes préoccupations environnementales d’aujourd’hui. Enfin, ces nouvelles pratiques nous permettent d’optimiser les coûts. Plus que jamais, aujourd’hui, notre défi, c’est de produire des pièces en plastique, aussi performantes que des pièces métalliques, tout en permettant l’allègement et le respect de ces enjeux industriels. »

Allizé-Plasturgie : « Pour pérenniser la croissance de votre groupe et répondre à ces attentes, vous êtes probablement amené à recruter ? Quels profils recherchez-vous ?»

Sébastien REMY : « En effet, nous avons recruté un régleur et prévoyons d’en embaucher deux autres. Dans une filière comme celle-ci, où le niveau d’exigence est élevé et les cadences de production accrues, il est impératif d’anticiper les départs à la retraite. Nous sommes en veille permanente. Nous croyons aussi aux valeurs de l’apprentissage et formons actuellement deux alternants : l’un en BTS productique industrielle et le second en licence professionnelle « Responsable de secteur Productique industrielle. Le dispositif de l’alternance est gagnant pour les deux parties : le jeune est intégré dans notre entreprise, rompu à nos techniques. Nous formons notre personnel de production car nous avons développé des techniques qui nous sont propres. Nous envisageons aussi de recruter des opérateurs performants et dotés d’un vrai potentiel. D’autre part, je suis un adepte de la diversité des profils parmi mes collaborateurs, et des différents modes de pensées. La complémentarité des savoir-faire au sein d’une entreprise est une vraie richesse. Pour faire face à une accélération de la croissance, nous nous structurons, et prévoyons de recruter également des chefs de projet et la mise en place d’un service méthodes. »

Allizé-Plasturgie : « Comment votre entreprise se démarque-t-elle de ses concurrents ?

Sébastien REMY : « Nous mettons tout en œuvre pour fournir à notre clientèle une prestation complète et sommes en mesure de maîtriser l’usinage, le décolletage, le moulage ainsi que des méthodes additives. C’est l’un des atouts qui nous permet de nous différencier, nous proposons à nos clients la technologie la plus adaptée selon les caractéristiques attendues. Grâce à nos compétences en interne, nous offrons une prestation complète au client et fournissons des produits finis. Par ailleurs, étant très impliqués dans le secteur médical, nous sommes équipés de salles blanches, ce qui nous permet de fabriquer des pièces propres pour le marché de l’aéronautique. Les moules sont fabriqués chez ATM et nous réalisons toute la prestation en interne. La maîtrise de la propreté alliée à la précision est une véritable valeur ajoutée. De nouveaux projets dans le secteur aéronautique sont actuellement à l’étude. »

Allizé-Plasturgie : « Cette réussite, vous la devez certainement à vos savoir-faire technologiques mais aussi à une éthique au sein de vos équipes. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? »

Sébastien REMY : « Il est indispensable que mes collaborateurs se sentent bien au travail. Des efforts sont déployés dans ce sens. Une salle de sport leur est dédiée. Nous avons incité notre équipe à fabriquer une table de jardin en plastique, ce qui permet de déjeuner à l’extérieur. Efficacité et convivialité vont de pair. On entretient un esprit de TPE et on a très peu de turnover. Sur le plan de la performance, on construit un groupe qui se démarque grâce à la pluralité de ses métiers. En interne, nous organisons pour nos salariés des visites de nos différents sites, pour une meilleure connaissance de l’ensemble du groupe, et des échanges de bonnes pratiques, sans imposer quoique ce soit. Notre croissance est liée à la diversité de nos clients et à une notion de service partagée par nos collaborateurs. Notre stratégie est également d’être un fournisseur de proximité. Nous avons été sollicités par des industriels marocains, de fait, nous avons souhaité nous implanter in situ afin de servir au mieux les intérêts de nos clients. Volonté de proximité, de réactivité. Nous cultivons un véritable esprit de partenariat qui dépasse largement le simple développement commercial. Notre valeur ajoutée, c’est aussi la relation humaine. »