Aller au contenu principal

29 mars 2019

Mecanhor, innover avec une approche responsable

Echanges avec Paul Megroian, Dirigeant de la Société MECANHOR, à Décines (69). A ses débuts, en 1957, l’entreprise est spécialisée dans l’activité horlogère. Dans les années 70, pour faire face à l’effondrement du marché avec l’apparition des montres à quartz, Mécanhor se lance dans la production d’articles animaliers, en misant sur la conception, la fabrication de pièces plastiques, et la distribution. Depuis 1977, l’entreprise a également développé une exper- tise dans différentes techniques d’emballages, fabrications personnalisées ainsi que le négoce. Conversation au sein d’une entreprise au cœur de l’innovation.

Allizé-Plasturgie : Votre entreprise affiche une belle croissance et bénéficie aujourd’hui d’un véritable savoir-faire dans la réalisation d’accessoires pour animaux. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Paul Mégroian, Mecanhor : Notre société, dotée de 16 salariés, a réalisé une croissance de 25 % en 2018 versus 2017, et un chiffre d’affaires de 2 ,45 millions d’Euros. L’activité dans le domaine des accessoires pour animaux a pris de l’ampleur. Nous proposons de nombreux accessoires pour chiens, chats : écuelles, pelles à litière, bacs, paniers de transports, griffoirs, boîtes à croquettes, conteneurs… Nous allons enrichir prochainement notre offre pour faciliter en toutes circonstances la vie de nos clients propriétaires d’animaux. Toujours soucieux d’innover, nous proposons également des produits écoconçus. Il s’agit de nouveaux articles fabriqués à partir de plastiques recyclés ou bien dégradables, ainsi que des jouets fabriqués en toile de jute. Notre gamme de produits concerne aussi les oiseaux et les rongeurs. Nous développons toute une gamme de mangeoires, porte seiche, porte-biscuits, nids, œufs pour canaris, œufs ovulatoires, baignoires, perchoirs, échelles, biberons, roues manèges, maisonnettes pour petits rongeurs, bagues pour volailles… La gamme animalerie se développe sans cesse et nous sommes bien positionnés sur ce marché. Nous travaillons beaucoup sur les matières et l’esthétique, en collaboration avec un cabinet de design. De nombreux clients souhaitent avoir leurs produits propres. En parallèle, nous avons élargi notre activité pour mieux répondre à la demande globale de certains clients, et proposons une gamme complémentaire de produits : jouets en tissu, en peluche, balles à clochettes, coussins, friandises pour animaux… Nous envisageons de participer au prochain salon Interzoo en 2020 à Nuremberg, pour présenter nos nouveautés. La qualité est notre crédo, nous avons obtenu la certification ISO 9001-2015 afin de conforter notre image et instaurer des relations de confiance durables avec nos clients.

Mécanhor a plusieurs cordes à son arc. Pouvez-vous nous apporter un éclairage sur votre seconde activité dans le secteur de l’industrie dans l’optique développement durable ?

Afin de consolider notre activité, nous sommes très impliqués au service de l’industrie dans les marchés du transport des fluides, de l’électricité, du chauffage, du luminaire, de l’ameublement, du jardinage, voire des arts de la table… Nous fournissons une prestation complète, de la conception de la pièce et du prototype jusqu’à la phase finale, en passant par l’outillage, le surmoulage, l’assemblage, ainsi que la gestion des flux logistiques. Notre atout est de savoir fabriquer avec tous types de matériaux, POM, PE, Polycarbonate UV igniifugé VO, PA fibre de verre, PP homopolymère, selon les différents marchés … Notre entreprise est dotée d’un bureau d’étude qui accompagne le client, dans le développement de son projet, le choix des matériaux, le traitement de surface, l’aspect design et propose des prototypes via l’impression 3D.

Dans le cadre de notre évolution, nous accordons une haute importance à notre équipement. Nous sommes particulièrement attachés à l’aspect éco-conception. Dans cette optique, nous nous efforçons de réduire les quantités de matières, utilisons du recyclé, tout en préservant l’aspect qualitatif. Mécanhor est très orienté vers les produits durables. Notre objectif constant : utiliser moins de matière fossile et faire la part belle au recyclage, fabriquer du produit français, optimiser l’emballage, la maniabilité du produit, et adopter une approche responsable.

Quels moyens développez-vous pour atteindre vos objectifs en termes d’équipements ?

Notre entreprise est dotée d’un atelier d’injection de thermoplastiques équipé de 9 presses à injecter. Mi-2018, nous avons fait l’acquisition de deux nouvelles presses à injecter électrique : l’une d’une capacité de 75 tonnes et la seconde presse de 280 tonnes, équipée d’un robot 5 axes. Notre stratégie vise à réduire les coûts de fabrication, et à réaliser nos outillages en France. Nous sommes amenés à répondre à des demandes particulièrement exigeantes pour certains de nos clients (réalisation de pièces avec un haut niveau de précision pour luminaires, boîtiers électriques, boitiers de commandes pour chauffage, domotique, pièces dans le secteur du bâtiment, ….). Nos équipes travaillent en poste. Nous avons pu bénéficier du soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre notre investissement de nos presses électriques et périphériques. A cet effet, le 7 février dernier, nous avons convié nos partenaires afin de célébrer l’inauguration de nos nouveaux équipements. Parmi nos invités : Etienne Blanc, Vice-Président de la Région AURA, des élus locaux, des industriels, nos partenaires d’Allizé-Plasturgie qui nous permettent d’accéder à un réseau d’experts en thermoplastiques … Nous avons souhaité organiser un évènement fédérateur afin de remercier nos différents partenaires, pour leur soutien constant, et leur contribution à notre réussite industrielle.

Mécanhor, c’est une affaire de famille. Comment collaborez-vous avec votre frère ?

A mes débuts, j’ai exercé dans la filière du papier/ carton, et ai travaillé au sein d’une entreprise de plasturgie. Souhaitant changer d’horizon professionnel, j’ai eu l’opportunité de reprendre la société Mecanhor, mi-2015. Mon domaine d’activité se rattache à la finance, la gestion des ressources humaines dans l’entreprise et l’activité dédiée à l’industrie. Mon frère Eric, quant à lui, a une fonction commerciale dans le registre des articles pour animaux. Notre complémentarité permet un bon fonctionnement global et favorise le développement de notre société.

Quels sont vos projets dans les prochaines années ?

Nous envisageons un déménagement en 2021 et la création d’un magasin d’usine (B to C en animalerie). Nous allons lancer une marque en 2019 à destination de B to B et B to C, un concept avec des nouveaux produits. Nous prévoyons de créer un site marchand dédié à cette activité. D’autre part, dans le cadre de notre croissance, nous programmons des recrutements (postes commerciaux, assistante administrative afin de gérer la logistique, Community manager pour être très présents sur les réseaux sociaux et amplifier notre communication).

Contact

103 Avenue Franklin Roosevelt
69154 Décines Cedex
info@mecanhor.com
Tel : 04 72 02 17 17
www.mecanhor.com/