Aller au contenu principal

31 octobre 2018

Pöppelmann, la filiale française devient le pôle d’expertise silicone

Le groupe Pöppelmann a témoigné une nouvelle fois une grande marque de confiance à sa filiale française, en nommant le site de Rixheim (68) Pôle d’expertise silicone.

Cette nouvelle mission, attribuée à Plastiques Pöppelmann France (PPF), réaffirme donc sa confiance envers le site français et sa volonté de le développer. Force est de constater que le site alsacien, après avoir été créé sur une activité exclusive de commercialisation, a su développer des expertises d’une grande technicité passant de la fabrication de pots de fleurs à des pièces techniques pour l’automobile. L’expertise silicone du site correspond donc à une réelle reconnaissance des compétences des équipes.

Comment devient-on pôle d'expertise sur une matière émergente ?

La maison mère a tout simplement été sollicitée afin de trouver une solution technique pour rendre un couvercle de batterie étanche à des températures très élevées. Ce premier projet, confié à PPF en injection bi-matière thermoplastique / LSR, a été l’opportunité d’être reconnu par ses clients comme un des pionniers de la technologie. Pöppelmann France a, à la fois, décidé de relever le défi et de s’investir fortement dans le développement d’applications en silicone.

Pour devenir Pôle d’expertise, il est impératif de maîtriser l’injection bi-matière thermoplastique- silicone LSR (Liquid Silicon Rubber). Or, le silicone comporte des particularités très différentes des polymères habituellement utilisés par l’entreprise, comme le fait que le produit soit liquide ou qu’il soit manipulé et injecté à froid avant d’être chauffé dans le moule pour durcir. Il s’agit d’une technologie pour laquelle l’entreprise a dû s’adapter et développer tant son parc machine que les compétences de ses salariés.

En développant l’injection bi-matière silicone, l’entreprise maîtrise une technologie permettant de garantir l’étanchéité d’une pièce, même sur des écarts de températures élevées. Le silicone peut supporter jusqu’à 250°C. Cette matière a une longue durée de vie puisqu’elle résiste aux intempéries, au vieillissement et aux UV. Les pièces réalisées en bi-matière thermoplastique-silicone permettent de répondre aux besoins de nombreux secteurs d’activités, notamment les pièces techniques pour l’automobile, où le développement de l’e-mobilité qui est en plein essor. D’autres secteurs comme l’électronique, les énergies ou même le sport peuvent à terme trouver de nouvelles solutions grâce au silicone.

In fine, cette technologie permet au groupe de se démarquer et d’affirmer son expertise. Une manière de réaffirmer que l’entreprise Plastiques Pöppelmann France ne cesse d’innover pour répondre aux évolutions de ses marchés.

Le nouveau comité de direction nous parle du pôle d’expertise silicone chez Plastiques Pöppelmann France

Depuis la création du site alsacien il y a plus de 50 ans, le groupe allemand Pöppelmann a toujours investi et accompagné le développement des activités du site. Le nouveau comité de direction du site nous explique les opportunités et enjeux de cette nouvelle évolution. Ainsi, Christine Bonnet, Directrice Administrative & Financière, explique :

L’injection bi-matière silicone nous permettra de trouver de nouveaux débouchés et de nouveaux clients, et ainsi de développer conjointement notre activité de production et notre chiffre d’affaires. Le silicone est donc, pour le site de Rixheim, un réel vecteur de développement de l’activité et d’amélioration de notre performance économique.

De son côté, Céline Braeuner, Directrice Ressources Humaines, met l’accent sur la richesse humaine :

Nous enrichissons les compétences de nos salariés pour qu’ils deviennent experts silicone et développons, pour ce faire, les formations professionnelles et la transmission des savoirs et connaissances.

Philippe Grigeois, Directeur Technique & Supply Chain Manager :

Cet accroissement d’activité, nous a permis d’étoffer notre service Recherche & Développement et d’investir dans deux nouvelles presses entièrement automatisées et dédiées à cette nouvelle technologie. Il s’agit donc d’une évolution structurante pour le nouveau comité de direction, à qui nous souhaitons une belle réussite dans sa prise de fonction.